par La rédaction

PSA : résultats du premier semestre dans le rouge

Outre le plan de relance dont ont attend officiellement le contenu dans les minutes à venir, l'actualité automobilo-industrielle du jour tourne autour de la publication par PSA Peugeot Citroën de ses résultats à la clôture du premier semestre de l'exercice 2012.Comme on avait déjà pu l'anticiper, les voyants sont dans le rouge... Et des décisions sont d'ores et déjà actées quant à un retour progressif  vers le vert. Revue de détails chiffres à l'appui.Négatif, repli, recul, baisse, etc, etc... Le communiqué de presse livré par Peugeot s'articule largement autour de cette tendance générale. PSA Peugeot Citroën va mal. Les différents voyants s'affichent dans le rouge comme celui du chiffre d'affaires général en repli de 5,1 % à 29,6 milliards d'euros quand plus précisément celui de la division auto plonge de 10,5 % à plus de 20 milliards d'euros. "Le chiffre d’affaires généré par les ventes de véhicules neufs est en recul de 12,9 % à 14 778 M€ contre 16 968 M€ au 1er semestre 2011", précise PSA. Autre chiffre : le recul marqué du résultat opérationnel pour cette même division auto laissant apparaître un repli de 662 millions d'euros... Contre une perte de 405 millions d'euros à période identique en 2011.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Outre le plan de relance dont ont attend officiellement le contenu dans les minutes à venir, l'actualité automobilo-industrielle du jour tourne autour de la publication par PSA Peugeot Citroën de ses résultats à la clôture du premier semestre de l'exercice 2012.Comme on avait déjà pu l'anticiper, les voyants sont dans le rouge... Et des décisions sont d'ores et déjà actées quant à un retour progressif  vers le vert. Revue de détails chiffres à l'appui.Négatif, repli, recul, baisse, etc, etc... Le communiqué de presse livré par Peugeot s'articule largement autour de cette tendance générale. PSA Peugeot Citroën va mal. Les différents voyants s'affichent dans le rouge comme celui du chiffre d'affaires général en repli de 5,1 % à 29,6 milliards d'euros quand plus précisément celui de la division auto plonge de 10,5 % à plus de 20 milliards d'euros. "Le chiffre d’affaires généré par les ventes de véhicules neufs est en recul de 12,9 % à 14 778 M€ contre 16 968 M€ au 1er semestre 2011", précise PSA. Autre chiffre : le recul marqué du résultat opérationnel pour cette même division auto laissant apparaître un repli de 662 millions d'euros... Contre une perte de 405 millions d'euros à période identique en 2011.

"Les stocks s’établissent à 468 000 véhicules à fin juin 2012, représentant un niveau de rotation de 72 jours contre 76 jours au 30 juin 2011, soit le niveau de stock de fin juin 2010, en ligne avec l’objectif annoncé. Les stocks ont baissé de 25 000 unités comparé à fin décembre 2011", souligne PSA en complément.

Les autres chiffres livrés s'inscrivent dans une tendance identique. Ainsi le résultat opérationnel  s’établit à 4 milliards d'euros contre un résultat de 1 157 M€ au premier semestre 2011 tandis que globalement le résultat net ressort à un recul de 819 millions d'euros... Contre un gain de 861 millions à même période 2011. Peut-on envisager dans ces bilans des provisions faites en vue du plan social et donc un bilan quelque peu biaisé ? Notons aussi que le  chiffre d’affaires des autres divisions est en progression pour Faurecia et BPF avec respectivement 8 765 M€ et 979 M€ ou Gefco à 1 881 M€.

A court terme, PSA entend progressivement redresser la barre et prévoit une économie de 1,5 milliard d'euros entre coupe dans le budget R&D (550 millions d'euros), réduction des coûts de fonctionnement (350 millions d'euros) et l'arrêt du site d'Aulnay à hauteur de quelques 600 millions d'euros. "La dette nette des activités industrielles et commerciales au 30 juin 2012 s’établit à 2 445 M€, contre 3 359 M€ à fin décembre 2011. Avec un niveau élevé de trésorerie disponible à 12,1 Mds€, en augmentation par rapport à fin décembre 2011 à 9,6 Md€, la structure financière est solide, avec 8,9 Mds€ de trésorerie et d’actifs financiers et 3,1 Mds€ de lignes de financement non tirées", conclut le groupe évoquant la situation financière du groupe.

A lire également. Faurecia : PSA n'est pas vendeur et PSA : 8 000 suppressions de postes.

Source : PSA.

Crédit illustration : PSA.

Pour résumer

Outre le plan de relance dont ont attend officiellement le contenu dans les minutes à venir, l'actualité automobilo-industrielle du jour tourne autour de la publication par PSA Peugeot Citroën de ses résultats à la clôture du premier semestre de l'exercice 2012.Comme on avait déjà pu l'anticiper, les voyants sont dans le rouge... Et des décisions sont d'ores et déjà actées quant à un retour progressif  vers le vert. Revue de détails chiffres à l'appui.Négatif, repli, recul, baisse, etc, etc... Le communiqué de presse livré par Peugeot s'articule largement autour de cette tendance générale. PSA Peugeot Citroën va mal. Les différents voyants s'affichent dans le rouge comme celui du chiffre d'affaires général en repli de 5,1 % à 29,6 milliards d'euros quand plus précisément celui de la division auto plonge de 10,5 % à plus de 20 milliards d'euros. "Le chiffre d’affaires généré par les ventes de véhicules neufs est en recul de 12,9 % à 14 778 M€ contre 16 968 M€ au 1er semestre 2011", précise PSA. Autre chiffre : le recul marqué du résultat opérationnel pour cette même division auto laissant apparaître un repli de 662 millions d'euros... Contre une perte de 405 millions d'euros à période identique en 2011.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.