par Thibaut Emme

PSA Peugeot Citroën : remis sur de bons rails en 2015

Alors que l'avenir du groupe était fortement compromis il y a encore quelques années, PSA Peugeot Citroën semble sorti de l'ornière. Les plans Varin puis Tavares portent leurs fruits mais tout n'est pas encore fini.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Un rétablissement spectaculaire

Avec 56,3 milliards d'euros de Chiffre d'Affaire en 2015, PSA affiche une progression de 5,7%. A elle seule, la division automobile représente 37,5 milliards d'euros de CA mais la progression est un peu moins forte à 4% par rapport à 2014. PSA indique que la progression du CA de la division automobile est soutenu par la progression des ventes, des prix nets des véhicules avec des ventes orientées vers une hausse du niveau de gamme.

En Résultat Net Opérationnel Courant, ce sont 2,2 milliards d'euros que déclare PSA par rapport à 1,8 l'an dernier. Viennent en déduction des frais de restructuration pour 757 millions d'euros de produits et charges opérationnels non courant, ainsi qu'un résultat financier négatif à -642 millions (en amélioration de 15% tout de même) soit 1,4 milliard d'euros et un résultat net positif à 1,2 milliard d'euros contre -555 millions d'euros en 2014.

En avance sur ses plans, PSA veut accélérer

Paramètre très important pour Carlos Tavares, le free cash flow (flux de trésorerie disponible) s'établit à 3,6 milliards d'euros. Le plan "Back in The Race" prévoyait 2 milliards d'euros de free cash flow et PSA est donc en avance sur ce point là. La marge opérationnelle est également en avance d'une année. Pour autant Tavares ne veut pas brûler les étapes et aucun dividende ne sera versé au titre de 2015. Un nouveau plan appelé "Push to pass" sera dévoilé en avril prochain. On reste dans l'imagerie de la course automobile chère au Président du Directoire.

Conscient des sacrifices qui ont été demandés aux salariés du groupe, et compte tenu des résultats exceptionnels de 2015, une prime d'intéressement allant de 1800 à 3500 euros sera versée à chaque salarié. "Nous avons réalisé notre plan dans un temps record grâce à la mobilisation de toute l’entreprise et de ses partenaires. Je salue cette victoire collective qui nous remet dans la course et qui démontre le potentiel de PSA. Dans un environnement international instable, l’agilité et l’excellence opérationnelle sont les clés du succès. Nous saurons nous appuyer sur ces forces dans l’exécution de notre prochain plan de croissance rentable" déclare Tavares.

Source et illustration : PSA

Pour résumer

Alors que l'avenir du groupe était fortement compromis il y a encore quelques années, PSA Peugeot Citroën semble sorti de l'ornière. Les plans Varin puis Tavares portent leurs fruits mais tout n'est pas encore fini.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.