par Elisabeth Studer

PSA Peugeot Citroën : alliance avec Fiat ?

Alors que Fiat s'est fait devancer par les Russes et les Canadiens pour la reprise d'Opel, les rumeurs se font de plus en plus fortes sur l'éventualité que le constructeur italien se retourne vers PSA .

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Des bruits à prendre d'autant plus au sérieux que dans une interview au journal Les Echos, la famille Peugeot se dit prête à étudier des rapprochements stratégiques. Seule condition mise en avant : rester l'actionnaire de référence du constructeur automobile français, selon les termes mêmes du président du conseil de surveillance.

S'exprimant dans les colonnes du quotidien économique, Thierry Peugeot explique en effet que PSA Peugeot Citroën est ouvert à toute forme d'alliance ou de partenariat capitalistique. Une bouffée d'air en quelque sorte alors que le groupe se trouve confronté comme tous les constructeurs automobiles par la crise économique.

"Les objectifs qui ont été fixés depuis longtemps sont, croissance, rentabilité et indépendance", souligne le représentant de l'actionnaire familial, lequel contrôle 30% du capital de PSA Peugeot Citroën. "La famille n'est pas du tout opposée à regarder un certain nombre d'alliances ou de rapprochements" a-t-il par ailleurs ajouté.

Notons par ailleurs que Credit Suisse a relevé lundi son objectif de cours sur le titre à 26 euros (contre 18 euros précédemment) tout en réitérant sa recommandaton positive "Surperformance". Une note très favorablement accueillie par la Bourse lundi : l'action Peugeot a ainsi bondi de 9,64 % à 23,38 euros, prenant la tête du Cac40.

A l'occasion de l'arrivée de Philippe Varin à la tête du constructeur - Christian Streiff ayant été contraint de céder sa place - les analystes considèrent l'alliance avec un autre constructeur comme l'une des options stratégiques majeurs qui s'offrent au nouveau dirigeant. D'autres pistes sont néanmoins envisageables : réduction des capacités de productions et cessions d'actifs.

Sources : Reuters, Tradingsat.com, AFP

A lire également : . Fiat : fusion or not fusion avec PSA ?

. Fiat : alliance possible avec PSA ?

. Fiat obtient une ligne de crédit de trois banques

Pour résumer

Alors que Fiat s'est fait devancer par les Russes et les Canadiens pour la reprise d'Opel, les rumeurs se font de plus en plus fortes sur l'éventualité que le constructeur italien se retourne vers PSA .

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.