par Elisabeth Studer

PSA Mulhouse réduit la voilure : jours non travaillés mis en place

L'usine PSA de Mulhouse (désormais intégrée au sein du groupe Stellantis) mettra en place plusieurs jours non-travaillées jusqu'au mois de juin prochain. Raisons invoquées pour justifier de telles mesures : la faiblesse actuelle du marché.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Plus de 15 jours d'arrêt programmés sur le site PSA / Mulhouse

Les syndicats CFE-CGC et FO de l'usine PSA de Mulhouse ont ainsi indiqué que sept jours d'arrêt ont d'ores et déjà et programmés entre février et mars. Une dizaine d'autres en avril-mai sont également planifiés.

La direction a quant à elle confirmé trois jours non-travaillés le mois prochain et un "prévisionnel" de quatre en mars, tous les vendredis, annoncé lors du comité social et économique (CSE) de jeudi dernier.

La porte-parole du site a tenu à préciser que le calendrier n'était pas établi pour les mois suivants.

Selon Deborah Schorr, responsable FO du site, le nombre de jours d'arrêt a été défini sur la base de la situation sanitaire actuelle et pourrait être revu à la hausse en cas de re-confinement.

L'usine de Mulhouse emploie 4.824 salariés permanents et a réduit ses effectifs d'intérimaires à 69 personnes.

Des mesures dues au recul du marché automobile européen

L'usine subie de plein fouet la baisse du marché automobile européen, ce dernier constituant le débouché des modèles Peugeot 508 et DS7 produits sur le site.

Selon Laurent Gautherat, délégué CFE-CGC, une forte baisse de volume des commandes est constatée pour le premier semestre.

PSA Mulhouse mise sur la production de la nouvelle Peugeot 308

Direction et syndicats du site espèrent pouvoir relancer son activité au second semestre grâce à l'assemblage d'un nouveau véhicule, prévue pour l'heure à pleine cadence.

Le site de Mulhouse doit en effet débuter la production de la nouvelle Peugeot 308 à la fin du premier semestre 2021.

Incertitude et inquiétude dans les ateliers

Reste que selon la responsable FO du site, "il y a beaucoup d'incertitude et de l'inquiétude dans les ateliers". Plusieurs raisons à cela : tout d'abord la crise sanitaire, mais également la situation du marché automobile, sans oublier les conséquences que la fusion PSA/Fiat pourraient avoir sur les emplois locaux, voire même sur l'avenir de l'usine.

Accord conclu pour éviter l'impact sur les salaires

Un accord a été conclu pour éviter l'impact sur les salaires. En vertu de ce dernier, les cinq jours "flottants" annuels de congés payés ont été placés début avril, autour de Pâques, et autour du 1er-Mai.

En ajoutant le "compteur modulation" de temps de travail de PSA qui garantit une paie intégrale jusqu'à un solde négatif de 12 jours, le site devrait éviter d'actionner le chômage partiel, synonyme de perte de rémunération, précisent les syndicats.

La baisse d'activité devra être mise à profit "pour développer la formation en vue du nouveau véhicule et pour améliorer les conditions de travail".

Notre avis, par leblogauto.com

Reste que la Peugeot 508 ne se place qu'en 41eme position des ventes pour 2020, avec 10 108 unités vendues. La DS7 faisant un peu mieux, en 35eme position avec 11 847 unités vendues.

En novembre 2018, la direction avait annoncé que le site allait bénéficier de plus de 300 millions d’euros d’investissements sur trois ans. Les syndicats avaient alors néanmoins appelé à la vigilance …. un trou d’air étant d’ores et déjà attendu en 2020, et ce, bien avant qu'on ne parle du Covid ….

326 millions d’euros d'investissements étaient alors prévus pour la période 2019-2021. Les montants devant être répartis entre le montage des véhicules et les ateliers de forge, fonderie et mécanique qui travaillent pour l’ensemble du groupe en Europe.

Les représentants du personnel appelaient notamment au maintien de l’emploi jusqu’en 2021. S’inquiétant d’ores et déjà que les trois années d’investissements devraient être marquées globalement par une baisse des volumes de production.

Le constructeur tablait alors sur une production de 260.000 véhicules en 2019, mais de seulement 170.000 unités en 2020 et de 200.000 en 2021, une baisse due notamment à l’arrêt – programmé – de la production des Peugeot 2008. Une porte-parole du site avait indiqué pour sa part que 2020 serait une année de transition avant le lancement d’un nouveau modèle de milieu de gamme.

Sources : AFP, Syndicats PSA Mulhouse, PSA

Pour résumer

L'usine PSA de Mulhouse (désormais intégrée au sein du groupe Stellantis) mettra en place plusieurs jours non-travaillées jusqu'au mois de juin prochain. Raisons invoquées pour justifier de telles mesures : la faiblesse actuelle du marché.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.