par Elisabeth Studer

Les titres Faurecia de PSA/FCA incessibles durant 6 mois

PSA et FCA à la manœuvre pour tenter de faire face à l'opération de spin-off.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

PSA et FCA à la manœuvre pour tenter de faire face à la chute du cours Faurecia engendrée par le nouveau deal mis en place dans le cadre de leur projet de fusion donnant naissance à un géant de l’automobile, Stellantis. Les deux partenaires annoncent désormais qu’à la demande des deux entreprises, les actionnaires ont accepté de ne pas céder leurs actions durant une période de 6 mois après l'opération de spin-off.

Amendement de l’accord pour protéger l’actionnariat de Faurecia

Fiat Chrysler Automobiles et Peugeot S.A. annoncent ainsi qu'à la demande des deux entreprises et dans le contexte de leur communication récente d'un amendement à leur accord de fusion, les actionnaires EXOR, EFP/FFP, Bpifrance et DFG ont accepté une clause d'incessibilité de leurs actions Faurecia, pour une durée de 6 mois suivant la réalisation du projet.

Des actions Faurecia distribuées à tous les actionnaires de Stellantis

Pour rappel, dans le cadre du nouvel accord annoncé en début de semaine, le groupe PSA va reporter le spin-off de 46 % de sa participation dans l’équipementier automobile Faurecia jusqu’à la conclusion de la fusion. Des actions de l’équipementier seront versées à tous les actionnaires de la nouvelle entité Stellantis.

Une différence de taille, car initialement, seuls les actionnaires de Peugeot devaient obtenir des actions Faurecia actuellement détenues par PSA, premier actionnaire de l’équipementier automobile avec 46,3% du capital.

Cette « brillante » opération tant mathématique que financière permet certes de garder la même répartition entre les actionnaires tout en tenant compte des variations des cours … mais fragilise Faurecia …  et son cours ...  alors même   qu'il est encore détenu par PSA, dont le titre pourrait en pâtir ...

Faurecia : le grand perdant de la bataille

Si le changement au niveau de l’actionnariat futur de Faurecia a pu servir de base à cet arrangement « mathématique » , il n’en demeure pas moins que la nouvelle donne du contrat de fusion pénalise l’équipementier et la structure – jusqu’à présent relativement stable – de son actionnariat.

Au final, la famille Peugeot et BPIfrance verra son poids diviser par deux. Certains redoutent d’ores et déjà de possibles cessions de titres en 2021, après versement des titres aux actionnaires.

D’où la clause d’incessibilité présentée …

Un affaiblissement d’ores et déjà pris en compte par les investisseurs : la valeur du titre Faurecia aura perdu quasiment 10 % en l’espace de 5 jours ….

Sources : PSA, FCA

Pour résumer

PSA et FCA à la manœuvre pour tenter de faire face à l'opération de spin-off.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.