Lancer le diaporama
Prodrive P25
+3
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Prodrive P25 : résurrection d'un mythe

C’était en 1997, il y a déjà un quart de siècle : Prodrive lançait sur les routes du championnat du monde des rallyes l'Impreza World Rally Car (WRC) à deux portes, qui a inspiré la Subaru Impreza 22B de route. Sa gueule, son palmarès et les exploits de Colin McRae à son bord en ont fait une machine culte, une furieuse quatre roues motrices turbocompressée ultime de son époque.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Le retour de la reine

Ce gros bouclier, cette grosse prise d’air sur le capot, cet énorme aileron arrière, ce bleu profond…oui, c’est bien elle ! Qui n'a pas pris l'Impreza WRC en jouant à Colin McRae Rally ?  Prodrive a décidé de réinventer cette Impreza, en se basant sur un châssis WRX d'origine. Il s'agit du même châssis utilisé dans la première Impreza WRC, mais maintenant avec un poids réduit, un moteur plus puissant et une dynamique de véhicule améliorée.

L'utilisation intensive de composite de carbone (le coffre, le capot, le toit, les seuils, les rétroviseurs extérieurs, les quartiers avant et arrière, l'aile arrière de style WRC et les pare-chocs ) signifie que la voiture conserve un poids contenu de 1200 kg, soit 45 kilos de moins que la 22B. Le moteur est basé sur le dernier bloc-cylindres de 2,5 litres de Subaru, mais a été entièrement repensé avec des composants internes sur mesure, notamment de nouvelles chemises de cylindre, des pistons, des bielles et un train de soupapes avec calage variable des cames. S'y ajoutent un turbo Garrett avec un refroidisseur intermédiaire, une boîte à air hautes performances et un système d'échappement de course en titane et acier inoxydable Akrapovic.  

In doubt, flat out *

(dans le doute, pied au plancher - célèbre citation de Colin McRae)

Le bloc développe 400 ch et 600 Nm de couple, combiné à une boîte de vitesses semi-automatique à six rapports, un contrôle de lancement dérivé du WRC et un anti-décalage turbo, ce qui permet à la P25 d'atteindre 100 km/h en moins de 3,5 secondes. Le moteur est couplé à une boîte de vitesses séquentielle à six rapports et un changement de vitesse semi-automatique via une palette sur la colonne de direction, permettant des changements de vitesse précis en 80 millisecondes. La voiture dispose d'un système de contrôle de lancement de style WRC, qui combine l'accélérateur et l'embrayage à commande électrique dans le pédalier monté au sol pour faire passer automatiquement la voiture en première, deuxième et troisième vitesse afin d'obtenir une accélération optimale à partir de l'arrêt sans aucun conducteur.

La puissance est transmise aux quatre roues via une transmission qui comprend un différentiel central actif réglable et des différentiels à glissement limité à l'avant et à l'arrière. La suspension à jambe de force McPherson a été conservée, mais avec des montants en aluminium usinés qui peuvent être réglés pour le carrossage et la géométrie optimisée pour la voie plus large. Les amortisseurs Bilstein sont réglables en compression et en détente tandis que les ressorts et les barres anti-roulis optimisent la tenue de route sur l'asphalte.

La puissance de freinage est fournie par les freins AP Racing avec des disques ventilés de 380 mm et des étriers à six pistons à l'avant et des disques ventilés de 350 mm et des étriers à quatre pistons à l'arrière avec des cloches flottantes et plusieurs options de plaquettes. Les jantes Prodrive 8,5 x 19 sont équipées de pneus Bridgestone Potenza 235/35/19 assortis aux amortisseurs.

Configuration à la carte

Le tableau de bord du conducteur est un affichage multi-pages haute définition pleine largeur comprenant un enregistreur de données. Pour ceux qui souhaitent prendre la voiture sur la piste, le conducteur peut choisir parmi diverses cartes de réponse de l'accélérateur et de performances du moteur, y compris le réglage anti-décalage. Il y a aussi un frein à main hydraulique "fly-off" de style WRC, qui désengage automatiquement le différentiel central pour supprimer l'entraînement des roues arrière. Ceci s'ajoute au frein de stationnement électrique standard.

L'intérieur, dont nous n'avons aucune image, tend selon Prodrive à recréer un habillage Impreza authentique de la fin des années 1990 en utilisant une combinaison de cuir, d'alcantara et de garnitures en carbone. Le P25 peut transporter quatre passagers, mais il est également possible de retirer les sièges arrière et d'installer une cage de sécurité partielle.

David Richards, président de Prodrive, a déclaré : « L'emblématique Subarus bleue rappelle des souvenirs d'une époque extraordinaire du WRC et c'est l'Impreza 22B qui a amené cette performance de voiture de rallye sur la route. En réinventant cette voiture en utilisant les dernières technologies et matériaux, la Prodrive P25 rend hommage à ses racines et il n'y aura rien d'autre capable d'égaler ses performances sur la route. Je pense donc que nous avons réalisé notre vision de créer notre propre interprétation moderne de la Subaru Impreza la plus emblématique de tous les temps. »

 

La première voiture de développement P25 effectuera sa première apparition au Goodwood Festival of Speed, avant de se lancer dans un vaste programme de test et de développement. Les 25 voitures de production seront construites au siège social de Prodrive à Banbury, au Royaume-Uni, la première étant livrée aux clients plus tard cette année. Le prix annoncé est de 460.000 livres, soit plus de 536.000 euros.

Pour résumer

Pour un peu plus de 500.000 euros, il sera possible de s'offrir une version revisitée et encore plus performante de la Subaru Impreza 22B, mythique extrapolation routière de l'Impreza WRC de 1997. Prodrive n'en fabriquera que 25 exemplaires, qui vont sans doute partir très très vite.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos