par Joest Jonathan Ouaknine

Présentation Mitsubishi: 3. Mitsubishi ASX

On continue de (re)découvrir la gamme Citroën C-Aircross...

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

On continue de (re)découvrir la gamme Mitsubishi. Après le 4x4 des champs et la berline des pistes, voici le SUV des villes. A savoir l'ASX, futur cousin des Peugeot 4008 et Citroën C-Aircross...

N'en déplaise à Emil Frey, Mitsubishi France est en pleine convalescence. La Colt et la Lancer "normale" ne se sont jamais vendues, enfermant le constructeur dans les tout-terrains. Le bonus/malus a bien failli être un coup de grâce.

Le constructeur nous a dévoilé une carte de son implantation dans l'hexagone. Ce qui m'a frappé, c'est qu'on aurait pu la superposer avec une carte du relief Français: les Mitsubishi se vendent en montagne.

Aujourd'hui, le constructeur veut descendre dans les plaines. Donc toucher une clientèle moins virile, voir féminine.

En guise de clin d’œil, on nous a diffusé une chanson de Marilyne Monroe, Diamonds are a girl's best friends (NDLA: rapport aux 3 diamants de Mitsubishi.)

L'ASX, lancé l'an dernier, est la première arme de cette (re)conquête.

Il s'agit d'un SUV compact, à vocation urbaine.

Mitsubishi en a vendu 185 en France, rien qu'en septembre.

Le "verre à moitié plein" consiste à dire que c'est le seul véhicule du constructeur classé dans le top 150. De plus, il représente un gros tiers des ventes, soit un sacré ballon d'oxygène pour les concessionnaires.

Le "verre à moitié vide", c'est que par rapport aux Ford Kuga, MINI Countryman et autres Nissan Juke, l'ASX ne pèse rien du tout.

Par rapport au Pajero, il n'y a pas photo. Là, on est davantage dans un break sur échasse qu'à bord d'un vrai 4x4. Encore que le porte-à-faux arrière est inexistant.

C'est un vrai 5 places avec un coffre appréciable de 442l.

Cette version Instyle, la haut de gamme, propose un équipement complet avec jantes 18 pouces, sellerie cuir, GPS, radar de recul, Isofix, lecteur CD+MP3, etc. Tout est de série!

Ce qui est étonnant, c'est qu'entre le spartiate 2WD Invite d'entrée de gamme et le 4WD Instyle, il n'y a que 7 000€ d'écart (différence largement compensée par l'équipement.) Mon conseil: cassez votre tirelire et tournez vous plutôt vers un Invite!

Sous le capot, un 1,8l DI-D Cleartech Mitsubishi 150ch. Toutes les versions disposent d'un stop&start et on nous promet un moteur 110ch pour 2012.

En ville, avec seulement 4,3m de long, il est assez agile. De plus, le stop&start est assez doux.

Sur autoroute, le moteur est très bruyant, même à chaud. De quoi gâcher le tableau, alors que l'amortissement est bon.

Enfin, évidemment, il ne faut pas lui demander d'être un franchiseur. Même en réglant le curseur sur "4x4", on atteint vite ses limites.

En conclusion, après l'Outlander, Mitsubishi propose un SUV encore plus compacte et plus urbain.

L'argument massue, c'est qu'a priori, il sera 3 000€, voir 4 000€ moins cher que son cousin 4008, à équipement égal (l'Aircross ne devrait pas avoir droit au 1,8l 150ch.)

Reste à savoir si les gens tiennent à tout prix à avoir un lion sur la calandre...

Bonus:

Pour changer le CD, la façade de l'autoradio bascule...

Un pictogramme vous indique alors que non, la façade ne peut pas servir de porte-gobelet.

Mitsubishi a inventé le SUV "blond ready"!

A lire également:

Présentation Mitsubishi: 1. Mitsubishi Pajero 30ème anniversaire

Présentation Mitsubishi: 2. Mitsubishi Lancer Evolution X

Présentation Mitsubishi: 4. Mitsubishi L200 XStorm

Pour résumer

On continue de (re)découvrir la gamme Citroën C-Aircross...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.