par Frederic Papkoff

Pour Sergio Marchionne, l'atteinte des objectifs du plan n'est pas vitale

Il y a une semaine, Sergio Marchionne dévoilait un plan ambitieux pour Fiat Chrysler pour les 5 prochaines années. De façon surprenante, il minimise dès à présent l'importance des objectifs fixés.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Il y a une semaine, Sergio Marchionne dévoilait un plan ambitieux pour Fiat Chrysler pour les 5 prochaines années. De façon surprenante, il minimise dès à présent l'importance des objectifs fixés.

A l'occasion de l'inauguration de l'usine de Tipton, Sergio Marchionne a déclaré que l'entreprise ne souffrirait pas de la non atteinte des objectifs. Une déclaration qui peut paraître surprenante de la part d'un patron ambitieux. Il continue en expliquant qu'au final, peu importe si Alfa Romeo écoule 382.000 voitures en 2018 au lieu des 400.000 prévus, la direction sera la bonne.

Certes il a tout à fait raison lorsqu'il déclare qu'un résultat inférieur de 10% aux objectifs fixés aura quand même transformé l'entreprise Fiat Chrysler d'aujourd'hui en géant. Selon lui, les objectifs sont avant tout là pour motiver les équipes à se dépasser. Des objectifs qui se transforment ainsi en lignes directrices plus qu'en véritables cibles à atteindre.

Mais une telle déclaration si rapidement après la présentation du plan n'est en elle même pas très motivante et ne ressemble pas à en engagement ferme...

De quoi donner de nouveaux cheveux blancs aux investisseurs qui ont été pour l'essentiel sceptiques la semaine dernière quant à la capacité de Fiat Chrysler à atteindre ces chiffres : 7 millions de voitures (4,4 millions en 2013) et un résultat net multiplié par 5.

Source : Reuters

Pour résumer

Il y a une semaine, Sergio Marchionne dévoilait un plan ambitieux pour Fiat Chrysler pour les 5 prochaines années. De façon surprenante, il minimise dès à présent l'importance des objectifs fixés.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.