par Elisabeth Studer

Porsche : le Qatar fait une offre alléchante

Alors que Porsche a convoqué un conseil de surveillance extraordinaire pour le 23 juillet, le magazine allemand Der Spiegel affirme que l'émirat du Qatar a proposé à Porsche sept milliards d'euros pour entrer à son capital.

Une telle somme permettrait au constructeur allemand de réduire considérablement ses dettes.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Selon l'hebdomaire allemand, le Qatar - en négociation avec Porsche depuis plusieurs semaines - pourrait prendre plus de 25% des parts de Porsche Automobil Holding et des options sur actions de Volkswagen détenues jusqu'à présent par Porsche. Parallèlement Volkswagen, qui propose de racheter 49% des activités automobiles de Porsche pour le désendetter, a augmenté le montant de son offre à "nettement plus de 4 milliards d'euros" si l'on en croit Der Spiegel. Une somme comprise dans une fourchette entre 3 et 4 milliards avait auparavant été annoncée.

Rappelons que Porsche est confronté à d'importantes difficultés financières, devant faire face à un endettement de 9 milliards d'euros liés au rachat de 51% de Wolkswagen. Une situation loin d'être améliorée par le climat "ambiant", deux clans des héritiers Porsche, Ferdinand Piëch d'un côté, également président du conseil de surveillance de Volkswagen, et de l'autre Wolfgang Porsche s'affrontant sur de nombreux dossiers.

Pour résumer

Alors que Porsche a convoqué un conseil de surveillance extraordinaire pour le 23 juillet, le magazine allemand Der Spiegel affirme que l'émirat du Qatar a proposé à Porsche sept milliards d'euros pour entrer à son capital.

Une telle somme permettrait au constructeur allemand de réduire considérablement ses dettes.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.