par Frederic Papkoff

Porsche disculpé de manipulation de cours par un juge américain

L'un des principaux blocages à la fusion prise de contrôle de Volkswagen.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

L'un des principaux blocages à la fusion VolkswagenPorsche vient d'être levé par un juge américain. Le juge Harold Baer du tribunal de Manhattan a récusé les accusations de deux fonds de placement qui accusaient le constructeur de manipulation de cours lors de sa tentative de prise de contrôle de Volkswagen.

Il y a quelques semaines, Martin Winterkorn indiquait que la fusion des deux entreprises pourrait prendre du retard en raisons des problèmes judiciaires aux Etats-Unis, et de problèmes fiscaux en Allemagne. Le premier point est à présent levé.

Le juge a en effet donné tort aux fonds Elliott Associates LP and Black Diamond Offshore (qui représentaient 39 fonds internationaux et américains). Ces derniers accusaient Porsche de malversation et de manipulation du cours de l'action Volkswagen lors de sa tentative de prise de contrôle à la fin de l'année 2008, en dissimulant ses intentions et ses positions réelles. Les fonds estimaient leur perte à 2 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros).

Suite à cette annonce, le cours de l'action Porsche s'est envolé à la bourse de Francfort, gagnant jusqu'à 12% et remontant à son plus haut niveau depuis l'été 2009.

Pour résumer

L'un des principaux blocages à la fusion prise de contrôle de Volkswagen.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.