par La rédaction

Politique : Hugo Chavez menace les constructeurs

Est-ce la fin des constructeurs « privés » au Venezuela ? Hugo Chavez, le président de ce pays américain de 27 millions d’habitants, a menacé d’expulsion les constructeurs automobiles s’ils ne produisaient pas davantage de véhicules sur place.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

A la veille de Noël, Hugo Chavez a menacé les constructeurs automobiles d’expropriation pour les convaincre de produire sur place, s’en prenant directement à Toyota. Il veut plus de production nationale : « Faute de quoi le constructeur japonais serait exproprié, indemnisé et remplacé par des Chinois », a précisé Chavez selon RFI.

Le président deux fois réélu vise également Fiat, Ford et General Motors qui possèdent des usines au Venezuela.

Chavez a pris l’habitude de brandir ces menaces pour que les entreprises étrangères transfèrent leurs technologies au sein de son pays. Dans d’autres domaines, Cargill et Nestlé avaient déjà été attaqué par le passé.

Pour résumer

Est-ce la fin des constructeurs « privés » au Venezuela ? Hugo Chavez, le président de ce pays américain de 27 millions d’habitants, a menacé d’expulsion les constructeurs automobiles s’ils ne produisaient pas davantage de véhicules sur place.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.