Lancer le diaporama
Polestar 1, le coupé hybride rechargeable qui n’est pas une Volvo 1
+21
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Polestar 1, le coupé hybride rechargeable qui n’est pas une Volvo

Le changement était annoncé, et attendu. Polestar devient une marque à part entière au sein du groupe Geely. Une marque sportive, et électrique. Son premier modèle est un coupé hybride rechargeable de 600 ch, et 150 km d’autonomie électrique. Une Polestar 1 qui aurait pu s’appeler Volvo C90…

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Son style est directement issu du concept Volvo Coupé Concept de 2013, et porte encore tous les codes stylistiques de la marque suédoise. A l'extérieur comme à l'intérieur où l'on retrouve la planche de bord des S/V/XC90 Mais le coupé Volvo C90 cède donc sa place à une Polestar 1. Un porte drapeau pour le lancement de la marque, qui manque toutefois singulièrement d'identité pour s'imposer. Volvo prend donc un risque, en se passant de ce modèle image, et en misant sur la marque Polestar où tout est à construire. Le tout en parallèle du lancement de Lynk&Co (dont Volvo est actionnaire)... et de l'intégration de Lotus dans le groupe Geely...

Cap sur l’électrique

Polestar doit donc devenir la marque "sportive électrique" de Volvo / Geely. Cette première de cordée n’est toutefois pas encore 100% électrique, puisque ses roues avant restent entraînées par un 4 cylindres 2.0 Turbo. Contrairement aux Volvo T8 TwinEngine, les roues arrière adoptent non pas un, mais deux moteurs électriques.

De quoi faire entrer ce coupé 2+2 dans le cercle des modèles très sportifs, avec ses 600 ch et 1000 Nm. Ceci avec un style dépourvu d’agressivité ou d’appendices aérodynamiques par trop voyants.  Ce qui ne l’empêche nullement de faire appel à la fibre de carbone pour l’intégralité de sa carrosserie, qui habille une base technique SPA partagée avec les familles 60 et 90 de Volvo.

Aucun chiffre de performance n’est communiqué. Hormis celui de l’autonomie en mode électrique. Avec 150 km, cette Polestar 1 se positionne bien loin des habituels 50 km de ce type de motorisation. Et elle fait donc le lien avec les modèles suivants de la marque. Elle ne restera en effet pas seule bien longtemps après sa commercialisation prévue mi-2019.

Dès la fin 2019 un modèle tout électrique, la Polestar 2, sera ainsi ajouté. Un modèle que Volvo et Polestar annoncent d’ores et déjà comme une rivale de la Tesla Model 3 … La gamme sera par la suite complétée par un SUV, le Polestar 3. Volvo et Polestar lanceront ainsi 5 modèles électriques entre 2019 et 2021. Mais il faudra d'ici là parvenir à séparer visuellement les modèles...

Concernant la diffusion, Polestar reprend les principes énoncés pour la marque Lynk&Co ou pour le Volvo XC40. Avec donc une commercialisation en ligne uniquement, et surtout via un principe d’abonnement tout compris pour 2 ou 3 ans. Un abonnement qui comprendra aussi la livraison, ou encore la possibilité de louer d’autres modèles dans la gamme. Au nombre des services notons aussi que la clé sera remplacée par une application sur le smartphone. Un réseau physique sera néanmoins également constitué, et il sera distinct du réseau Volvo.

Production en Chine

Le lancement officiel de la marque a eu lieu en Chine, à Shanghai. Et ce n’est pas un hasard. Car si les origines sont suédoises, la production aura lieu en Chine. Volvo et Geely ont ainsi annoncé un investissement de 640 millions d’euros dans le développement de la marque : nouveaux modèles, et site de production dédié à Chengdu. A proximité de l’usine Volvo donc.

Source : Volvo

Pour résumer

Le changement était annoncé, et attendu. Polestar devient une marque à part entière au sein du groupe Geely. Une marque sportive, et électrique. Son premier modèle est un coupé hybride rechargeable de 600 ch, et 150 km d’autonomie électrique. Une Polestar 1 qui aurait pu s’appeler Volvo C90…

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos