par Thibaut Emme

Peugeot 308 GTi : 37 200 euros les 270 ch, mais merci le malus

La Peugeot GTi forte de ses 270 chevaux (ou 250) débute sa commercialisation aujourd'hui. Elle s'affiche au prix de 37 200 euros pour la version la plus pourvue en équidés mais peut remercier le malus qui compense son prix un peu plus élevé que la concurrence directe.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

La Peugeot GTi forte de ses 270 chevaux (ou 250) débute sa commercialisation aujourd'hui. Elle s'affiche au prix de 37 200 euros pour la version la plus pourvue en équidés mais peut remercier le malus qui compense son prix un peu plus élevé que la concurrence directe.

Rassurez-vous, à ce prix-là, la 308 GTi offre tout de même pas mal d'équipements en série. On notera l'accès et démarrage mains libres, des airbags un peu partout, l'air conditionné automatique bi-zone, ainsi que la panoplie habituelle des béquilles électroniques modernes (ESP, ABS, REF, AFU).

Du côté des options, la caméra de recul est facturée 260 euros ou encore le lecteur de CD (de série ce n'est que radio !) à 150 euros pour le modèle de base. Plutôt mesquin non ? Pour le look extérieur, le toit panoramique est à 610 euros et surtout la peinture bi-ton dite "coupe franche" est à 1 800 euros. A noter que ces deux options sont incompatibles entre elles.

A 37 200 euros, la 308 GTi fait payer un peu cher sa cavalerie. Une Mégane RS 265 (en fin de carrière mais qui en a encore sous le capot) est à 32 450 euros par exemple. Et les étrangères s'affichent encore un cran en dessous comme la Focus ST (250 ch.) au prix plancher de 29 000 euros ou la Seat Leon Cupra 280 à 34 705 euros avec la boîte DSG. La nouvelle Civic Type R avec 310 ch. est quant à elle à 35 000 euros.

Mais la 308 GTi a pour elle des émissions homologuées à 139 g de CO2/km ce qui lui permet de n'avoir un malus "que" de 250 euros. La Mégane RS, la Ford Focus ST ou la Civic Type R sont frappées d'un malus de 2 200 euros, la Seat Leon Cupra 280 en version boîte manuelle aussi, contre 900 euros dans la version DSG. Au final cela permet à la 308 GTi de se replacer un peu mais elle reste tout de même chère. Reste le look, les 3 ou 5 portes, les performances (de premier plan pour la 308 GTi) et les équipements dans le détail pour faire la différence et ce je-ne-sais-quoi totalement subjectif qui vous fait oublier toute rationalité dans l'achat de ces véhicules.

(NB: "Merci le malus" est évidemment une boutade puisque nous préférerions ne pas avoir un surplus de 2 200 euros sur toutes ces compactes sportives.)

Source et illustration : PSA

Pour résumer

La Peugeot GTi forte de ses 270 chevaux (ou 250) débute sa commercialisation aujourd'hui. Elle s'affiche au prix de 37 200 euros pour la version la plus pourvue en équidés mais peut remercier le malus qui compense son prix un peu plus élevé que la concurrence directe.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.