par Elisabeth Studer

Opel : Ripplewood ( RHJ International) s'estime vaincu

Nouvelle étape dans le feuilleton du rachat d'Opel.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Selon les informations fournies par un porte-parole de Ripplewood (RHJ International) à l'hebdomadaire allemand Focus, la holding financière semble n'avoir plus aucun espoir de racheter le constructeur allemand en difficultés.

Selon le porte-parole, Ripplewood semble même avoir été exclu du processus visant à trouver un repreneur.

Des propos qui interviennent alors qu'Opel et son ancienne maison mère General Motors tentent de faire monter les enchères sur le rachat de la marque allemande.

Le président du conseil de la société fiduciaire qui gère temporairement Opel, Fred Irwin, a déclaré cette semaine au quotidien Handelsblatt que d'autres offrants étaient les bienvenus.

Fin mai, le gouvernement allemand avait annoncé un plan de sauvetage d'Opel prévoyant une cession de 55% du capital à l'équipementier austro-canadien Magna.

Mais les négociations piétinent sur la forme que prendra cet accord. La banque russe Sberbank a ainsi averti vendredi que son accord avec le groupe canadien Magna pour racheter le constructeur automobile pouvait encore échouer.

Les agences de presse russes citent le directeur de la banque, Denis Bugrov, affirmant qu'il "ne pouvait exclure la possibilité" de ne pas arriver à conclure l'accord.

En mai dernier Ripplewood, via la holding RHJ International, et le chinois BAIC avaient d'ores et déjà exprimé leur intérêt pour Opel . Mais ils avaient tous deux été éliminés au cours de l'examen des offres.

Pour résumer

Nouvelle étape dans le feuilleton du rachat d'Opel.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.