par Elisabeth Studer

Opel : réduction des objectifs et temps partiel en 2019 ?

Opel, désormais filiale du groupe automobile PSA aurait revu à la baisse ses objectifs de production pour l'année 2019. C’est en tout cas ce qu’ont indiqué au journal allemand Handelsblat des sources proches du dossier. Raisons invoquées : la faiblesse de la demande observée en Europe.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Baisse des objectifs de production et temps partiel ?

Toujours selon le journal, l'objectif sur l'ensemble de l'année 2019 aurait été diminué d'environ 10.000 unités. Le constructeur envisagerait également de recourir au temps partiel, voire de supprimer une équipe de production dans son usine de Rüsselsheim.

Les salariés s'opposent parallèlement à la vente d'une partie du Centre international de développement technique (ITEZ) au fournisseur de services Segula réalisée en novembre dernier.

Conduite normale du groupe selon Opel

Un porte-parole d’Opel a tenu à préciser en retour que l’adaptation des objectifs de production faisait partie de « la conduite normale du groupe », et que cela correspondait aux mesures prises. Argument souvent invoqué par Opel ….

Il a en revanche fermement démenti tout plan de réduction des équipes à Rüsselsheim, qualifiant ces informations de "pure spéculation".

Le 10 septembre dernier, déjà, Xavier Chereau, directeur des Ressources Humaines de PSA, avait fait part de la volonté du groupe d’opérer une réorganisation complète du personnel. Selon ce plan, PSA devra dès lors n’avoir qu'une seule responsabilité centrale pour toutes les marques du groupe dans chaque pays européen. Mesures prises, selon lui, dans l’intérêt des salariés.

Opel rentre dans le rang

L'ancienne structure double, dans laquelle la filiale allemande Opel opérait de manière largement indépendante de Peugeot et Citroën, est supprimée. Anke Felder, qui siège au conseil d'administration d'Opel en tant que directeur du travail, perd ainsi la responsabilité hiérarchique du personnel dans des marchés clés tels que la Grande-Bretagne, l'Espagne et la France au profit de Xavier Chereau.

Sources : Agefi-Dow Jones, Handelsblatt

Pour résumer

Opel, désormais filiale du groupe automobile PSA aurait revu à la baisse ses objectifs de production pour l'année 2019. C’est en tout cas ce qu’ont indiqué au journal allemand Handelsblat des sources proches du dossier. Raisons invoquées : la faiblesse de la demande observée en Europe.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.