par Nicolas Anderbegani

Nouvelles versions essence pour la BMW série 1

BMW a fait un pari osé avec une nouvelle génération de série 1 à la philosophie nettement différente qui a heurté les adeptes. L'offre moteur se veut désormais plus alléchante et diversifiée.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Une gamme plus équilibrée

A son lancement, la nouvelle et controversée (pour les puristes) BMW série 1, qui a délaissé la propulsion pour la traction avant, ne proposait que deux motorisations: un 3 cylindres Twin turbo de 140 chevaux et 220 Nm de couple sur la 118i ou la très sportive M135i xDrive de 306 chevaux et 450 Nm. Un grand écart que le constructeur allemand entend combler. La série 1 est disponible désormais en entrée de gamme dans une version 116i avec le 3 cylindres twin turbo, dont la puissance est ramenée à 109 chevaux et 190 Nm de couple. BMW annonce une moyenne basse de consommation de 5,7L/100km pour des rejets de CO2 de 129g/km, soit des valeurs semblables à la 118i. La série 1 abaisse ainsi le tarif de base à 24850 euros, contre 27750 avec la 118i. Si la version 140 CV se montre assez vaillante, quid de ce "petit" 109 CV ?

Au-dessus de la 118i prend place désormais la 120i, qui repasse sur un "4 pattes" de 178 ch et 280 Nm, à partir de 33949 euros. Une version Sport de la boîte de vitesses Steptronic, avec palettes au volant, est proposée en option pour environ 600 euros de plus. BMW annonce ici une moyenne "basse" de 6.0L/100Km et de 154 à 137 g/km.

Le retour de la ti

Enfin, on sait que BMW prépare une 128ti de 265 chevaux, qui viendra épauler la M135i dans la gamme "sportive" et ainsi proposer un étagement de puissances plus cohérent. Cette 128, qui ressuscite la fameuse appellation Ti, parachève sa mise au point au "Nurb". Elle sera équipée de série de la boîte de vitesses sport à 8 rapports, d'un différentiel à glissement limité Torsen et d'une suspension DirectDrive spécialement adaptée, avec un abaissement de 10 mm, pour un plaisir de conduite optimisé qui doit réconcilier les béhémistes avec cette série 1 qui a tant fait couler d'encre. 80 kilos plus légère que la M135i XDrive, elle promet un 0 à 100 en 6"1. De quoi se poser en digne héritière des 2002 ti et 325 ti, malgré l'absence du 6 en ligne et de la propulsion ?

L'hybridation en douce, pas encore sur la 1

La marque munichoise introduit également de nouveaux moteurs diesel dotés de la technologie hybride douce 48 V dans les séries 3 et 8, afin bien évidemment d'améliorer ses moyennes d'émissions. À partir de novembre, la Série 3 sera proposée dans les versions 330d Sedan, 330d Touring et 330d xDrive Touring avec une puissance annoncée de 286 ch. Quant à la Série 8, elle sera commercialisée avec un moteur diesel hybride de 340 ch dans les versions 840d xDrive Coupé et 840d xDrive Cabrio.

Source et images : BMW

Pour résumer

BMW a fait un pari osé avec une nouvelle génération de série 1 à la philosophie nettement différente qui a heurté les adeptes. L'offre moteur se veut désormais plus alléchante et diversifiée.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.