par Gautier Bottet

Des nouvelles de Thunder Power en Belgique

A l'automne dernier, le chinois Thunder Power confirmait son intention de produire des voitures électriques en Belgique. Le programme a pris du retard, mais n'est officiellement pas remis en cause.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Apparu en 2015 au salon de Francfort, Thunder Power a toujours eu des vues sur l'Europe. Sa première voiture, une grande berline électrique, y est d'ailleurs largement conçue, sous la houlette de Zagato qui en a signé le style. Des vues qui sont censées devenir plus que cela, suite à la signature d'un accord avec la Wallonie en octobre dernier.

Au termes de cet accord, Thunder Power prévoit ainsi de reprendre une partie du site de l'usine Caterpillar de Gosselies, pour y produire une citadine électrique. La région y croit, et prend même le risque d'investir près de 150 millions d'euros (par tranches de 50) dans l'affaire, via un financement dans les Îles vierges !) qui doit amener à terme 4000 emplois directs.

Problème, le retard semble se confirmer. La fondation de la filiale belge n'est pas encore effective, et l'installation promise du bureau d'études, actuellement à Milan, sur le site tarde. Le programme initial visant une production dès 2020 est donc plus que compromis.

Du côté de la Sogepa (fonds d'investissement de la région Wallone) on reste confiant, et l'on indique que Thunder Power a accepté de débuter la production de la petite citadine Chloé en Belgique en 2021, avant même de la produire en Chine.

Mais la priorité du constructeur reste la mise en production de sa grande berline (ci-dessus). L'usine de Ganzhou serait achevée, et la production devrait débuter avant la fin de l'année. Le conditionnel reste toutefois de rigueur pour un petit constructeur qui confie n'avoir levé "que" 300 millions d'euros environ. Quant à la Chloé, elle semble encore rester au stade de la simple maquette. Bien loin d'entrer en usine donc.

L'avis de Leblogauto.com

En signant un accord pour l'installation d'une ligne de production en Belgique, Thunder Power se positionnait comme le constructeur chinois le plus concret vis-à-vis de ses ambitions européennes, et redonnait un peu de souffle à une industrie automobile belge sinistrée.

Seul problème, le constructeur n'a pas encore produit une seule voiture en Chine. Il n'a d'ailleurs pas de licence officielle l'autorisant à produire lui-même ses voitures, et son second modèle reste encore relativement hypothétique. La région Wallone semble néanmoins bien décidée à ne pas payer sans preuves concrètes. C'est en effet préférable...

Pour résumer

A l'automne dernier, le chinois Thunder Power confirmait son intention de produire des voitures électriques en Belgique. Le programme a pris du retard, mais n'est officiellement pas remis en cause.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.