par La rédaction

Nouvelle Fiat Bravo : séduisante

S'il n'est pas totalement confirmé qu'il s'agit là de la forme définitive de la remplaçante de la Fiat Stilo, on a tout de même lieu de le penser. Elle correspond exactement à ce qu'on en dit en interne chez Fiat, et n'est pas si éloignée de la vision que Patrick Garcia nous en avait donnée.
On le sait, l'actuelle Stilo est un échec commercial (surtout à cause de sa ligne), c'est pourquoi son appellation ne sera pas reconduite. Fiat a opté pour Bravo, tant il est vrai que la première version de cette dernière a laissé de bons souvenirs, tant à ses propriétaires qu'à ceux chargés de la vendre.
Reposant sur la plate-forme (modifiée) de l'actuelle Stilo, la Bravo II ne devrait pas connaître d'autre carrosserie que cette variante à 5 portes. Son style rappelle celui de la Grande Punto à l'avant, mais en plus travaillé. Le profil s'en écarte, mais la ligne de caisse plongeante suggère un certain dynamisme. Certes, il n'y a là aucune révolution, mais Fiat semble avoir pris le parti de la séduction : pourquoi pas?

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

S'il n'est pas totalement confirmé qu'il s'agit là de la forme définitive de la remplaçante de la Fiat Stilo, on a tout de même lieu de le penser. Elle correspond exactement à ce qu'on en dit en interne chez Fiat, et n'est pas si éloignée de la vision que Patrick Garcia nous en avait donnée.
On le sait, l'actuelle Stilo est un échec commercial (surtout à cause de sa ligne), c'est pourquoi son appellation ne sera pas reconduite. Fiat a opté pour Bravo, tant il est vrai que la première version de cette dernière a laissé de bons souvenirs, tant à ses propriétaires qu'à ceux chargés de la vendre.
Reposant sur la plate-forme (modifiée) de l'actuelle Stilo, la Bravo II ne devrait pas connaître d'autre carrosserie que cette variante à 5 portes. Son style rappelle celui de la Grande Punto à l'avant, mais en plus travaillé. Le profil s'en écarte, mais la ligne de caisse plongeante suggère un certain dynamisme. Certes, il n'y a là aucune révolution, mais Fiat semble avoir pris le parti de la séduction : pourquoi pas?

Sous son capot prendront place une de petits moteurs suralimentés inédits, on parle d'un 1.4 de la famille Fire développant 130 ou 150 ch. En diesel, ce sont de tout nouveaux blocs Multijet 1.6 qui devraient prendre place, en remplacement des actuels 1.9. Compte-tenu de son piètre réservoir de clientelle sur ce segment, Fiat n'envisage pas de vendre un nombre impressionnant de cette Bravo II, on parle de 250 000 exemplaires par an maximum. Une VW Golf ou une Renault Mégane approchent les 400 000. Néanmoins, ce modèle, à l'équipement et à la finition "impressionnants" revêt une importance capitale dans la stratégie de reconquête de Fiat, déjà bien entamée avec les Panda, Grande Punto et même Croma (17300 écoulées depuis janvier en Italie, avec un seuil de rentabilité fixé à 30 000), qui ont toutes dépassé leurs prévisions.
La présentation officielle est prévue pour début 2007, mais il n'est pas exclu que nous ayons droit à une "preview" au mondial de Paris.

Pour résumer

S'il n'est pas totalement confirmé qu'il s'agit là de la forme définitive de la remplaçante de la Fiat Stilo, on a tout de même lieu de le penser. Elle correspond exactement à ce qu'on en dit en interne chez Fiat, et n'est pas si éloignée de la vision que Patrick Garcia nous en avait donnée.
On le sait, l'actuelle Stilo est un échec commercial (surtout à cause de sa ligne), c'est pourquoi son appellation ne sera pas reconduite. Fiat a opté pour Bravo, tant il est vrai que la première version de cette dernière a laissé de bons souvenirs, tant à ses propriétaires qu'à ceux chargés de la vendre.
Reposant sur la plate-forme (modifiée) de l'actuelle Stilo, la Bravo II ne devrait pas connaître d'autre carrosserie que cette variante à 5 portes. Son style rappelle celui de la Grande Punto à l'avant, mais en plus travaillé. Le profil s'en écarte, mais la ligne de caisse plongeante suggère un certain dynamisme. Certes, il n'y a là aucune révolution, mais Fiat semble avoir pris le parti de la séduction : pourquoi pas?

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.