Lancer le diaporama
Nouvel Audi Q3 : face agressive 1
+11
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Nouvel Audi Q3 : face agressive

Lancé en 2011, l'Audi Q3 se renouvelle enfin. En effet, il avait perdu de sa superbe avec un design "mou". Ce nouvel Audi Q3 renforce encore plus ce sentiment.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Visuellement, certains diront que c'est toujours le même design. Certes il y a toujours la calandre single frame, mais, les lignes se tendent, parfois allant jusqu'à la caricature, comme sur les dernières productions de la maison d'Ingolstadt.

La face avant est plutôt chargée dans le bas, avec ces ouvertures latérales dans le bouclier. La Singleframe se biseaute de plus en plus. Et l'octogone qu'elle est devenue est désormais souligné par un jonc épais. Les feux - à Matrix LED en version haute - complexifient leur forme et arborent une signature lumineuse inédite. Audi indique que cela rend l'avant masculin (?!).

La signature lumineuse avant se retrouve à l'arrière. De profil, c'est flagrant. Amusant. Mais, côté esthétique ? Le profil est finalement plus "quelconque" que l'avant. Audi souligne les ailes en dessinant les épaules. Cela renforce l'impression de largeur du petit Q3 qui veut se faire plus gros qu'il n'est. Le traitement noir des bas-de-caisse et des arches de roue (une option "contraste" dans les teintes de carrosserie) donne aussi une impression d'un véhicule plus sur-élevé qu'il ne l'est.

A l'arrière, on retrouve des rappels des ouïes avant dans le bas du bouclier. Assez classique, l'arrière empile les lignes horizontales, là encore dans le but d'une impression de largeur. Comme indiqué on retrouve la signature lumineuse avant et, comme trop souvent avec les SUV, la lunette arrière se réduit de plus en plus. Quand il n'est pas en version "S Line package", l'agressivité du design est moins prononcée (version grise).

Intérieur, tout pour le conducteur

A l'intérieur, le personnage principal est le conducteur ! Tout est orienté vers lui, de 10° pour l'écran central. La console donne l'impression d'être un immense bandeau numérique, entouré encore d'un octogone (comme la Singleframe). Les aérateurs sont rejetés sur la partie supérieure. Là encore on a un traitement très horizontal des éléments. L'écran central fait 8,8 pouces de diagonale, ou 10,1 en option. Les compteurs sont affichés par un écran de 10,25 pouces, 12,3 en option. Cet intérieur met une sérieuse claque à l'actuel.

Audi précise que tout est ergonomique (ils ne vont pas dire le contraire), mais, on notera que les boutons pour l'allumage des feux n'est plus par l'habituelle molette sur la gauche que cela s'opère, mais par 3 boutons (feux, feux de brouillard avant, anti-brouillard arrière). Chacun jugera de cette nouvelle ergonomie. En revanche, Audi laisse les boutons de climatisation en dehors de l'écran tactile.

On fustige souvent des intérieurs trop sombres et austères chez Audi, ici le nouveau Q3 dispose de 3 variantes intérieures. Dans la version "Audi design" et "S Line", des touches de lumières d'ambiance peuvent prendre 30 teintes différentes. Plutôt gadget mais cela permettra à chacun de mettre sa couleur favorite. A noter que l'intérieur est disponible en cuir, faux cuir et Alcantara. Alcantara que l'on retrouve sur la console centrale et les accoudoirs de portière et que l'on peut choisir de 3 couleurs différentes dont un étrange orange.

Un effort sur la modularité

L'Audi Q3 gonfle de 9,7 centimètres en longueur, 2,5 en largeur mais baisse un peu en hauteur (5 mm). L'empattement bénéficie presque entièrement de l'allongement du bébé. En effet, il gagne 7,7 cm et permet d'améliorer un peu l'espace à bord.

Evidemment, la liste des options est longue et chacun devra l'étudier pour piocher qui le volant chauffant, qui les sièges réglables électriquement, etc. L'Audi Q3 fait un effort en terme de modularité. Les sièges arrière sont indépendants et se rabattent 40/20/40. Ils sont même coulissants sur 15 cm. On privilégiera donc les bagages ou les passagers. Le coffre, qui s'ouvre électriquement, va de 530 à 675 litres selon la configuration. Sièges rabattus, cela grimpe à 1 525 litres. Les dossiers des sièges arrière sont inclinables.

Côté électronique, on citera pêle-mêle le régulateur adaptatif (en option avec la boîte S tronic). Il est même capable de "piloter" la voiture dans les bouchons. Mais aussi l'assistance au parking (souvent bien trop lente et qui réclame une place énorme pour faire la manœuvre). Une option intéressante, les 4 caméras 180x360° qui permettent de visualiser entièrement l'environnement immédiat de la voiture lors de manoeuvres. Evidemment il y a un freinage d'urgence automatique qui peut même détecter les piétons et les cyclistes.

3 essence, 1 diesel, pas d'hybride

Pour la partie moteurs et transmissions, le nouvel Audi Q3 est disponible avec 4 moteurs. Trois moteurs essence et un seul diesel, tous 4 cylindres turbo, avec des puissance de 150 à 230 chevaux. On peut choisir le Q3 en traction ou en Quattro, en boîte manuelle 6 rapports ou avec la S Tronic à 7 rapports. On notera qu'il n'y a pas (encore) de motorisation hybride.

La consommation s'étale de 4,2 à 7,2 l/100km en mixte, selon le moteur et selon les jantes (de 17 à 20 pouces !). Côté émission, cela va de 109 à 168 g de CO2/km. Bonjour le malus en version essence la plus puissante (on peut compter sur 6 000 euros).

Assemblé en Hongrie, à Győr, le nouvel Audi Q3 arrivera en Europe en novembre prochain. Pour accompagner le lancement commercial, une édition spéciale est prévue. Pack S Line, jantes de 20 pouces, Matrix LED pour les feux avant, finition noire pour la calandre et les anneaux, etc.

Illustration : Audi

Pour résumer

Lancé en 2011, l'Audi Q3 se renouvelle enfin. En effet, il avait perdu de sa superbe avec un design "mou". Ce nouvel Audi Q3 renforce encore plus ce sentiment.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos