par Thibaut Emme

Mais que fait Volkswagen avec son ID.3 ?

La Volkswagen ID.3, la "révolution" électrique (selon VW), n'en finit pas de connaître des retards. Désormais, on évoque la fin de 2020, voire plus tard, pour le vrai lancement.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

La Volkswagen ID.3, la "révolution" électrique (selon VW), n'en finit pas de connaître des retards. Désormais, on évoque la fin de 2020, voire plus tard, pour le vrai lancement.

Il y a des produits "chats noirs" en toute industrie. On pourra évoquer le Galaxy Note 7 (téléphone) chez Samsung et ses batteries prenant feu, ou en automobile l'Audi A2 et le surcoût énorme de l'aluminium.

Ici, c'est visiblement le logiciel qui cause toujours d'énorme soucis à VW. Le lancement de l'ID.3 a déjà été repoussé plusieurs fois et les dernières nouvelles indiquaient des livraisons à l'été 2020. Las, Manager Magazin, qui avait déjà sorti les précédentes informations, indique que les soucis logiciels ne sont toujours pas réglés et que "plus de 10 000 techniciens tentent actuellement de corriger les problèmes de l'ID.3". Du côté de VW néanmoins, on indique toujours l'été pour le début des livraisons.

Selon le magazine allemand, VW est passé à une forme d'organisation "scrum". Les équipes font des réunions tous les matins, avec les "grands chefs" présents, pour définir le plan de bataille de la journée. Manager Magazin avance la correction de 300 erreurs par jour. Cela semble totalement effarant.

Des véhicules assemblés de nombreux mois avant

Pendant ce temps, les véhicules continuent d'être assemblés. Les premiers auront patienté plus de 6 mois sur des parkings si la date de l'été est maintenue. Mais, si le lancement est repoussé à la fin 2020 voire 2021, ces véhicules auront poireauté 1 an ! Avec quelles conséquences pour eux ? Et quand il faudra les livrer, quid de l'approvisionnement en batteries ? Si LG Chem ne peut fournir, VW se tournera-t-il vers ses autres fournisseurs qui théoriquement ne fournissent pas les cellules européennes (le Chinois CATL notamment) ?

Autre point à ne pas négliger, VW comptait sur l'ID.3 pour faire baisser ses moyennes d'émissions de CO2. Désormais, on peut penser que les ventes électriques de 2020 seront peau de chagrin. VW ne devrait pas trop craindre de pénalité vu les ventes d'hybrides, mais les retards sur l'ID.3 risquent d'avoir une influence sur les autres lancements électriques prévus.

Enfin, Herbert Diess, le Président du Directoire de Volkswagen, doit se sentir sur un siège éjectable. C'est très étonnant de la part d'un géant de l'automobile de se planter autant sur le lancement d'un véhicule. Ici, on ne parle pas de la motorisation électrique, ou de la partie batterie, mais sur le logiciel. Pourtant, les autres véhicules du groupe ont aussi des logiciels pratiquement aussi complexes. C'est un gros loupé pour VW. Et Elon Musk de rire sous cape.

Pour résumer

La Volkswagen ID.3, la "révolution" électrique (selon VW), n'en finit pas de connaître des retards. Désormais, on évoque la fin de 2020, voire plus tard, pour le vrai lancement.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.