par La rédaction

Noble M600 : sur la route de la production

Noble M600 fut assez condensée entre la présentation du concept et donc l'annonce de l'entrée en production limitée. Clairement dans cette période le look de l'auto n'a pas grandement évolué pour ne pas dire est resté identique exceptions faites du dessin des rétros et des optiques ou de quelques prises d'air.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Août 2009 - janvier 2011 : la gestation de la supersportive britannique Noble M600 fut assez condensée entre la présentation du concept et donc l'annonce de l'entrée en production limitée. Clairement dans cette période le look de l'auto n'a pas grandement évolué pour ne pas dire est resté identique exceptions faites du dessin des rétros et des optiques ou de quelques prises d'air.

Sur le plan mécanique, la a Noble M600 reçoit un bloc V8 4.4 l d'origine Yamaha (repris par Volvo) gavé par deux turbocompresseurs délivrant la bagatelle de 650 chevaux à 6 800 tr/mn pour un couple maximal et assez démentiel de 820 Nm à 3 800 tr/mn. Poids ? 1,2 t soit un léger gain de 75 kg par rapport au prototype.

Couplé à une boîte manuelle à six rapports, le moteur promet son lot de sensations : 3,5 s dans l'exercice du 0 à 100 km/h, 8,9 s avant d'atteindre 200 km/h et une v-max avancée à plus de 360 km/h. Ceci dans sa version ultime puisque 450 ch et 550 ch seront aussi disponibles. A noter que le modèle de petite série hérite du contrôle de traction déconnectable à volonté.

La production devrait débuter en avril prochain et les premières livraisons interviendraient à la fin de l'été. On évoque un ticket d'entrée oscillant aux alentours de 240 000 euros pour une production limitée à 50 pièces par an. Ci-dessous les nouvelles illustrations. L'habitacle semble un brin cheap...

A lire également. La Noble M600 se dévoile, Clarkson se détend en Noble M600 et Au tour de Plato de tester la Noble M600.

Source et détails complémentaires : Noble.

Pour résumer

Noble M600 fut assez condensée entre la présentation du concept et donc l'annonce de l'entrée en production limitée. Clairement dans cette période le look de l'auto n'a pas grandement évolué pour ne pas dire est resté identique exceptions faites du dessin des rétros et des optiques ou de quelques prises d'air.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.