Lancer le diaporama
New York 2019 : Toyota Highlander 1
+12
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

New York 2019 : Toyota Highlander

En ces temps de déprime sur le marché des berlines, le renouvellement du Toyota Highlander est particulièrement important.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le Highlander est aujourd'hui la quatrième vente de Toyota aux Etats-Unis, où il talonne de près le Ford Explorer. Le crossover Toyota est aussi important pour le constructeur en Chine, ou encore en Russie. Mais reste indisponible en Europe. Cette quatrième génération continue à partager sa plateforme avec la Camry, donc ici la dernière TNGA-D. La troisième génération avait déjà fortement orienté le style vers plus de dynamisme, et le nouveau Highlander est plutôt dans une évolution douce : phares et feux un peu plus effilés, vitre de custode plus étirée, flancs plus musclés... Avec 4915 mm, il est 60 mm plus long que la précédente génération. Presque tout pour le volume de coffre, mais aussi pour le second rang avec 3 cm ajouté sur la longueur de coulissement des sièges.

La planche de bord mêle à la fois les influences de la précédente génération, avec celles de la plus récente Camry, avec en particulier son imposant écran 12,3 pouces au centre. La planche de bord multiplie les rangements, et le Highlander fait toujours la part belle au confort à bord, pour ses 8 passagers. Ou 7 avec les captain-chairs au second rang.

Cet automne arrivera d'abord le Highlander avec son moteur V6 3.5 injection directe de 295 ch, et sa boîte automatique 8 rapports. En 2 ou 4 roues motrices, mais en réalité deux systèmes de transmission intégrale différents. Le plus perfectionné est destiné au modèle haut de gamme, et apporte à la fois la fonction de torque-vectoring, et la gestion de modes de fonctionnement "Multi-Terrain".

Au début de l'année 2020 arrivera l'inévitable Highlander Hybrid. Le gros changement est ici. Adieu le V6 Hybrid, voici le 2.5 atmosphérique combiné à deux moteurs électriques, pour un total de 240 ch, et une transmission entièrement revue. Vu le changement, on comprend que la consommation soit annoncée en baisse de 17%... Un changement qui apporte aussi un Highlander Hybrid 2 roues motrices, et permet à cette motorisation de remplacer le simple 4 cylindres 2.7 d'accès.

L'avis de Leblogauto.com

Le classicisme est de mise pour le Highlander, qui au contraire de la Camry n'a pas à défendre son territoire de façon agressive. Notons que la simplification de la gamme ne passe pas par l'abandon du V6, mais par celui du 4 cylindres d'accès, remplacé par un hybride plus économique.

Pour résumer

En ces temps de déprime sur le marché des berlines, le renouvellement du Toyota Highlander est particulièrement important.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos