par Frederic Papkoff

New York 2010 : Hyundai Equus

Après avoir lancé avec un certain succès sa berline propulsion Discrètement exposée à Détroit, son lancement a été officialisé au salon de New York.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Après avoir lancé avec un certain succès sa berline propulsion Genesis sur le marché américain en 2009, Hyundai y proposera également, après moult hésitations, l'Equus, positionnée encore plus haut en gamme. Discrètement exposée à Détroit, son lancement a été officialisé au salon de New York.

Lorsque l'on parle du succès pour la Genesis, il faut bien entendu comparer ce qui est comparable. Pas de raz de marée de ventes au rendez-vous, mais dès sa première année pleine, un beau résultat puisqu'elle arrive à se placer en quatrième place de son segment. Avec un peu plus de 20.000 exemplaires écoulés, elle reste loin des 43.000 Classe E, 40.000 Série 5 ou même des 38.000 Cadillac CTS, mais devance largement les Infiniti M ou Lexus GS, avec respectivement 8.500 et 7.500 ventes, tandis que l'Audi A6 reste sous la barre des 7.000 exemplaires écoulés. Une entrée en scène réussie, d'autant que ses concurrentes japonaises sont présentes sur le marché depuis bien plus longtemps…

Proposée à l'origine uniquement sur le marché Coréen, l'Equus est le porte-drapeau de la marque Hyundai. Elaborée sur la même base que la Genesis, avec laquelle elle partage nombre de composants, l'Equus entend aller s'attaquer au segment supérieur, à savoir celui des BMW Série 7, Lexus LS et autres Mercedes Classe S. Avec ses 5m16, elle se place d'ailleurs entre les Classe S à empattement court et long (5m09 et 5m22).

Pour faire simple, Hyundai ne proposera qu'une motorisation, le V8 4.6 de la famille Tau, développant 385 ch. De quoi se placer face aux S550, LS460, mais un peu moins puissant qu'une 750i quand même sir on reste sur le V8. Un moteur qui existe par ailleurs en version 5 litres et 400 ch à bord de l'Equus Limousine. Pour affronter une concurrence huppée, elle s'équipe de tout ce que Hyundai peut actuellement proposer de mieux sur le marché, de la climatisation multizone aux sièges climatisés en passant par les systèmes de sécurité active comme l'alerte de franchissement de ligne avec alerte via le volant ou les ceintures de sécurité ou encore une suspension pneumatique.  A l'arrière,les deux occupants sont accueillis dans des sièges grand confort individuels, et profiteront au mieux de l'installation audio signe Lexicon…

Par rapport au modèle Coréen,elle se distingue essentiellement par sa calandre, plus proche de celle de la Genesis, ou encore par la disparition de l'emblème dressé au bout du capot, remplacé par un logo apposé à plat, qui n'est pas le logo Hyundai.

Source : Hyundai

Pour résumer

Après avoir lancé avec un certain succès sa berline propulsion Discrètement exposée à Détroit, son lancement a été officialisé au salon de New York.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.