par Elisabeth Studer

Musk promet la rentabilité pour Tesla au T3 et T4

On aurait presque envie de dire chiche ! Elon Musk, le patron et fondateur de Tesla, a promis vendredi que son entreprise serait rentable aux troisième et quatrième trimestres. Le cas échéant, il s'agirait alors d'une première … pour ne pas dire d'un miracle - depuis sa création en 2003.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

A moins que tout cela ne soit – encore une fois ? - de la communication destinée aux actionnaires de Tesla. Lesquels ne sont toutefois, ni aveugles ni sourds … D'autant plus que le constructeur de véhicules électriques  pourrait devoir rapidement être confronté à de graves difficultés financières. 

S'exprimant dans le cadre d'un tweet, Elon Musk a tenu à annoncer haut et fort vendredi que durant les deux derniers trimestres de l'année 2018, le constructeur serait rentable et disposerait d'une trésorerie positive. Et que, donc "évidemment", l'entreprise n'aurait "pas de besoin de lever de l'argent". Une éventualité qui inquiète tout particulièrement les milieux financiers à l'heure actuelle. Certains laissant même entendre que Tesla pourrait se voir contraint de gager sa Gigafactory, son immense usine de batteries.

Suite à cette déclaration fracassante, le titre a immédiatement grimpé à Wall Street, progressant de 2,21% à 300,57 dollars. Les investisseurs pouvant spéculer tant sur le constructeur lui-même que sur la probabilité d'une hausse boursière permettant d'engranger des bénéfices aussi rapides qu'importants. Et ce, indépendamment de l'entreprise cotée. Peu importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.

Elon Musk souhaite ainsi afficher le plus grand optimisme, en réponse notamment à un article de l'hebdomadaire The Economist affirmant que Tesla allait devoir lever entre 2,5 et 3 milliards de dollars cette année pour financer ses opérations. Parmi lesquelles figure en bonne place celle liée à la - complexe  et délicate - production de sa Model 3.

Déjà, le 3 avril dernier, Musk avait tenté de rassurer les investisseurs sur la santé financière de l'entreprise. Il avait alors affirmé que Tesla n'aurait pas besoin d'apport en capital ou d'une émission de dette supplémentaire en 2018 en dehors des lignes de crédit déjà disponibles.

Pour résumer

On aurait presque envie de dire chiche ! Elon Musk, le patron et fondateur de Tesla, a promis vendredi que son entreprise serait rentable aux troisième et quatrième trimestres. Le cas échéant, il s'agirait alors d'une première … pour ne pas dire d'un miracle - depuis sa création en 2003.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.