par Patrick Garcia

Monte Carlo: Loeb devant, le bouchon derrière

Notre envoyé très très spécial sur le Monte Carlo, André Lecondé, nous informe des premiers kilomètres du rallye. Premier élément, la foule ! Seulement 11 concurrents sont parvenus à prendre le départ des 2 premières spéciales, le reste du "paquet" étant bloqué dans les embouteillages énormes qui se sont créés au lever du jour sur les hauteurs de Nice. Un temps forfaitaire devrait être alloués aux embouteillés alors que Loeb a, comme à son habitude, frappé un grand coup dès les premiers hectomètres en collant 30 secondes à son poursuivant le plus proche, à savoir le bouillant Gilles Panizzi sur Skoda Fabia qui confirme n'avoir rien perdu de son coup de volant.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Notre envoyé très très spécial sur le Monte Carlo, André Lecondé, nous informe des premiers kilomètres du rallye. Premier élément, la foule ! Seulement 11 concurrents sont parvenus à prendre le départ des 2 premières spéciales, le reste du "paquet" étant bloqué dans les embouteillages énormes qui se sont créés au lever du jour sur les hauteurs de Nice. Un temps forfaitaire devrait être alloués aux embouteillés alors que Loeb a, comme à son habitude, frappé un grand coup dès les premiers hectomètres en collant 30 secondes à son poursuivant le plus proche, à savoir le bouillant Gilles Panizzi sur Skoda Fabia qui confirme n'avoir rien perdu de son coup de volant.

Marcus Gronholm, sur Ford Focus, suit de près le Lutin de Roquebrune, lui même talonné par le toujours surprenant Gigi Galli sur Mitsubishi semi-privée.
Plus étonnant encore la présence en 5eme position du pilote Subaru Chris Atkinson, pour qui c'est la première participation au MonteCarlo et qui devance ces "chefs de file" qui sont du coup à la queue. Sarrazin est pointé en 8eme position et Solberg certainement retardé est 11 eme a plus de 3 mn.

Toni Gardemeister fait bon usage de sa Peugeot privée en étant 5e, suivi de l'autre 307 WRC de Stohl, alors que Duval est 9eme.

Hirvonen sur la 2eme Focus est 10 eme.

Les premiers partants en pneus intermédiaires ont pu réaliser des bons temps alors qu'à partir de Gardemeister, les pilotes étaient en slicks.  Manifestement pas le bon choix sur ces premieres spéciales. A noter Gronholm très en colère au départ de la 1ere spéciale à cause des embouteillages qui fait un tête à queue dès les premiers virages et qui cale à 4 reprises pour repartir.

Merci à André

Pour résumer

Notre envoyé très très spécial sur le Monte Carlo, André Lecondé, nous informe des premiers kilomètres du rallye. Premier élément, la foule ! Seulement 11 concurrents sont parvenus à prendre le départ des 2 premières spéciales, le reste du "paquet" étant bloqué dans les embouteillages énormes qui se sont créés au lever du jour sur les hauteurs de Nice. Un temps forfaitaire devrait être alloués aux embouteillés alors que Loeb a, comme à son habitude, frappé un grand coup dès les premiers hectomètres en collant 30 secondes à son poursuivant le plus proche, à savoir le bouillant Gilles Panizzi sur Skoda Fabia qui confirme n'avoir rien perdu de son coup de volant.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.