par La rédaction

MG Rover vers la liquidation

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Le constructeur automobile britannique MG Rover se dirige irrmdiablement vers la liquidation si aucun des trois derniers repreneurs potentiels ne se dclarent rapidement, a dclar son administrateur judiciaire PricewaterhouseCoopers (PwC) lors dune confrence de presse Birmingham :

Seuls trois des neuf candidats srieux la reprise sont dsireux de relancer l'activit d'assemblage l'usine de Longbridge, dans les Midlands, qui a cess de tourner en avril quand la firme centenaire a dpos son bilan.

"Il n'y pas assez de fonds pour continuer chercher une solution pendant longtemps et par consquent, nous avons donn pour instruction nos agents de commencer prparer la vente des actifs par morceaux" a indiqu Tony Lomas, co-administrateur judiciaire de MG Rover, dont les propos taient retransmis par confrence tlphonique. Il n'a pas exclu un sauvetage de dernire minute par un "chevalier blanc" mais a jug cette perspective peu raliste compte tenu des maigres actifs de MG Rover et du cot du maintien en vie du groupe :

"Nous nous organisons en vue d'un dmantlement. Nous travaillons sur ce scnario en parallle l'autre option".

Dans le pire des cas, les cranciers de MG Rover, qui se sont runis vendredi, pourraient ne rien obtenir. Les cranciers de la firme soeur Powertrain, qui fabrique des moteurs, seraient un peu mieux lotis.

Rappelons que la dette totale du constructeur se monte 1,8 milliard de livres et que lon retrouve parmi les cranciers de MG Rover : un fonds de pension avec un dficit de 415 millions de livres, des fournisseurs, les employs disposant de plans d'entreprise, le gouvernement et BMW, qui cda la firme Phoenix Venture Holdings pour la somme symbolique de 10 livres il y a quatre ans.

Pour résumer

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.