par Christophe Labedan

MG Rover proche du dépot de bilan

MG Rover pourrait déposer le bilan suite à des négociations  quasi avortées avec un groupe Chinois  Shanghai Automotive Industry Corp pour une reprise éventuelle.  MG Rover a été forcé de suspendre la production après que certains fournisseurs aient déjà décidé de stopper leurs livraisons. 6000 emplois sont en danger à lusine de Birmingham à moins que le management ne trouve rapidement £100 M. Il semblerait que le gouvernement anglais soit prêt à faire une offre mais ne confirmera rien tant que les discussions commerciales avec le groupe Chinois nauront pas aboutit. Il semblerait quun crédit ne fasse que repousser léchéance de quelques mois, une reprise semble la seule véritable option pour sécuriser lavenir du constructeur anglais dernier de ce nom.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

MG Rover pourrait déposer le bilan suite à des négociations  quasi avortées avec un groupe Chinois  Shanghai Automotive Industry Corp pour une reprise éventuelle.  MG Rover a été forcé de suspendre la production après que certains fournisseurs aient déjà décidé de stopper leurs livraisons. 6000 emplois sont en danger à lusine de Birmingham à moins que le management ne trouve rapidement £100 M. Il semblerait que le gouvernement anglais soit prêt à faire une offre mais ne confirmera rien tant que les discussions commerciales avec le groupe Chinois nauront pas aboutit. Il semblerait quun crédit ne fasse que repousser léchéance de quelques mois, une reprise semble la seule véritable option pour sécuriser lavenir du constructeur anglais dernier de ce nom.

Pour résumer

MG Rover pourrait déposer le bilan suite à des négociations  quasi avortées avec un groupe Chinois  Shanghai Automotive Industry Corp pour une reprise éventuelle.  MG Rover a été forcé de suspendre la production après que certains fournisseurs aient déjà décidé de stopper leurs livraisons. 6000 emplois sont en danger à lusine de Birmingham à moins que le management ne trouve rapidement £100 M. Il semblerait que le gouvernement anglais soit prêt à faire une offre mais ne confirmera rien tant que les discussions commerciales avec le groupe Chinois nauront pas aboutit. Il semblerait quun crédit ne fasse que repousser léchéance de quelques mois, une reprise semble la seule véritable option pour sécuriser lavenir du constructeur anglais dernier de ce nom.

Christophe Labedan
Rédacteur
Christophe Labedan

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.