par Joest Jonathan Ouaknine

MG en Thaïlande : c'est parti !

C’est peut-être un tournant dans l’histoire chinoise de qui assemble une poignée de MG750 –ex-Rover 75-.) Le projet Thaïlandais est important car il s’agit d’une vraie usine, sur le modèle de Birmingham. SAIC s’est associé au conglomérat local CP Group, sans expérience dans l’automobile. Dhanin Chearavanont (CP Group) et Wu Huan (SAIC) représentent la direction bicéphale de la joint-venture.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

C’est peut-être un tournant dans l’histoire chinoise de MG : le démarrage de l’assemblage en Thaïlande. Un projet ambitieux, qui pourrait changer le rapport de force au sein de la marque à l’octogone.Démission d’une partie de la direction, retards dans la construction, troubles politiques… La route fut longue jusqu’à la première voiture ! La présentation a eu lieu à 9h45 précise (une heure censée porter bonheur) à Rayong.  Jusqu’ici, MG ne possédait que 2 sites hors de Chine : Birmingham (qui assemble des MG6 et 3 chez l’ex-Rover) et Gizeh, en Egypte (qui assemble une poignée de MG750 –ex-Rover 75-.) Le projet Thaïlandais est important car il s’agit d’une vraie usine, sur le modèle de Birmingham. SAIC s’est associé au conglomérat local CP Group, sans expérience dans l’automobile. Dhanin Chearavanont (CP Group) et Wu Huan (SAIC) représentent la direction bicéphale de la joint-venture.

Le site va construire des MG6 en version 4 portes et 5 portes, uniquement en version 1,8l turbo 160ch. Elles arriveront en concession le 19 juin. Les MG3, MG5, la version diesel de la MG6, ainsi que les utilitaires Maxus devraient suivre. Ils ne prévoient que 2 000 ventes cette année (ce qui est déjà mieux que Birmingham.) Néanmoins, avec tous ces lancements, ils devraient produire 25 000 unités en 2015 et 50 000 unités par an, en année pleine. A la clef, SAIC veut être le premier Chinois à vendre massivement en Thaïlande

Qui plus est, le projet de SAIC est de sous-traiter en Thaïlande toute la production destinées aux pays de la région où l'on conduit à gauche. Notamment l'Australie et la Nouvelle Zélande. Ce qui signifie l'arrivée de la version diesel (jusqu'ici produite uniquement à Longbridge.) Si les prévisions se réalisent, MG vendrait alors plus d'une voiture sur deux hors de Chine. En conséquence de quoi, SAIC écouterait davantage ses représentants à l'étranger (qui exigent un roadster.)

A propos de roadster, la rumeur semble avoir fait le tour du web depuis le week-end. D'où un coup de "téléphone arabe". On parle d'une renaissance du projet X120 (projets -au pluriel- de remplaçantes de la TF, sacrifiées à la mort de MG-Rover.) La voiture serait dévoilée sous forme de concept-car au salon de Shanghai 2015, puis produite en fin d'année. Ce n'est malheureusement pas la première fois que l'on annonce un roadster MG. Conditionnel de rigueur donc.

Crédits photos : CP Group (sauf photo 4, Rover-MG)

Pour résumer

C’est peut-être un tournant dans l’histoire chinoise de qui assemble une poignée de MG750 –ex-Rover 75-.) Le projet Thaïlandais est important car il s’agit d’une vraie usine, sur le modèle de Birmingham. SAIC s’est associé au conglomérat local CP Group, sans expérience dans l’automobile. Dhanin Chearavanont (CP Group) et Wu Huan (SAIC) représentent la direction bicéphale de la joint-venture.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.