par La rédaction

"Meurtri" par les rappels, le patron de Kia démissionne

Le parallèle avec Toyota et près de 10 millions d'unités rappelées depuis plusieurs mois ne manquera indubitablement pas d'être fait. A tort ou à raison ? Même mentalité et sens de l'honneur ou de la contrition au Japon comme en Corée du Sud ? Les spécialistes éclaireront ma chandelle. Voilà donc que le patron de Kia a annoncé hier sa décision de remettre sa démission après que sa marque a annoncé un rappel portant sur près de 90 000 unités. En résumé un brin simpliste, le patron du deuxième producteur automobile sud-coréen entend assumer en solo sa responsabilité pour ce rappel. Chung Sung-eun, également vice-président de la maison mère Hyundai-Kia, rend son tablier.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le parallèle avec Toyota et près de 10 millions d'unités rappelées depuis plusieurs mois ne manquera indubitablement pas d'être fait. A tort ou à raison ? Même mentalité et sens de l'honneur ou de la contrition au Japon comme en Corée du Sud ? Les spécialistes éclaireront ma chandelle. Voilà donc que le patron de Kia a annoncé hier sa décision de remettre sa démission après que sa marque a annoncé un rappel portant sur près de 90 000 unités. En résumé un brin simpliste, le patron du deuxième producteur automobile sud-coréen entend assumer en solo sa responsabilité pour ce rappel. Chung Sung-eun, également vice-président de la maison mère Hyundai-Kia, rend son tablier.

Voilà une décisions que certains salueront mais qui semble tout de même un peu forte vu les modestes chiffres de rappel. Alors même que Hyundai et Kia ne cessent de grimper, d'afficher des résultats commerciaux positifs et de progresser partout là où leurs automobiles sont distribuées, Chung Sung-eun endosse à lui seul une responsabilité pour, rappelons-le, un rappel portant sur seulement 90 000 exemplaires...

Le sens des responsabilités poussé à son paroxysme ?! En attendant clairement le message passe en filigranes : chez Kia et Hyundai, la qualité prime avant tout quitte à faire tomber les têtes ou inciter aux "sacrifices" des dirigeants... A note cependant que d'autres sources mettent un bémol à la démission de  Chung Sung-eun précisant plutôt que le dirigeant a été limogé par le président du groupe Chung Mong-koo.

A lire également. Rappel de 35 000 Kia aux USA et Kia rappelle 56 000 cee'd.

Source : AFP et Kia.

Pour résumer

Le parallèle avec Toyota et près de 10 millions d'unités rappelées depuis plusieurs mois ne manquera indubitablement pas d'être fait. A tort ou à raison ? Même mentalité et sens de l'honneur ou de la contrition au Japon comme en Corée du Sud ? Les spécialistes éclaireront ma chandelle. Voilà donc que le patron de Kia a annoncé hier sa décision de remettre sa démission après que sa marque a annoncé un rappel portant sur près de 90 000 unités. En résumé un brin simpliste, le patron du deuxième producteur automobile sud-coréen entend assumer en solo sa responsabilité pour ce rappel. Chung Sung-eun, également vice-président de la maison mère Hyundai-Kia, rend son tablier.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.