Lancer le diaporama
Mercedes GLC Type 254
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Mercedes GLC : plus que des 4 cylindres

On lit souvent que le premium passe aussi par des motorisations valorisantes à base de 6 et 8 cylindres. Le nouveau Mercedes GLC se contente de 4 cylindres...

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Le Mercedes GLC connait sa deuxième génération. Lancé en 2015, la première génération reste bien présente dans cette "type 254". Esthétiquement, cette nouvelle version est plus une évolution qu'autre chose. Pourtant tout est neuf. La face avant s'arrondit, mais le profil aussi change avec une ligne de caisse qui remonte légèrement alors qu'avant elle retombait. L'arrière évolue plus avec là encore des lignes qui s'arrondissent et reprennent le style des dernières Mercedes.

L'intérieur évolue fortement aussi avec l'intégration d'un énorme écran central en position vertical (avec le fameux MBUX). Cela change de la petite dalle posée sur le dessus de la planche de bord. Le tour reste tout de même massif avec une console centrale très enveloppante. Le GLC gagne 6 cm par rapport à la première génération. 4 716 mm pour celui-ci. Le coffre fait 620 litres soit 70 de plus.

La révolution se trouve finalement sous le capot. Le Mercedes GLC ne dispose plus que de motorisations hybridées. Il y a de l'hybride léger (48 Volts) avec un alterno-démarreur qui donne un petit coup de pouce au thermique, mais aussi de l'hybride rechargeable (PHEV). Toutes ces motorisations sont des 4 cylindres. Oui, que du 4 cylindres...

100 km en 100% électrique

Mercedes pousse encore plus loin le concept d'hybride rechargeable. En effet, la batterie embarquée fait 31,2 kWh ! La capacité d'un VE d'il y a quelques années. Avec cela, le GLC PHEV peut rouler plus de 100 km en 100% électrique selon le cycle WLTP. Largement de quoi couvrir quasiment tous les trajets quotidiens des Français en 100% électrique et partir sur un grand trajet avec le thermique. La régénération atteint 100 kW. Sur le seul moteur électrique, le couple est de 440 Nm et la vitesse peut aller à 140 km/h. La batterie se recharge sous 60 kW. 30 minutes suffisent pour presque une charge complète. Ainsi, on peut lors d'un trajet, faire chuter la consommation en s'arrêtant quelques dizaines de minutes.

Ainsi, le GLC 200 4Matic (essence) dispose d'un 4 cylindres 1 999 cm3 qui développe 204 chevaux. L'alterno-démarreur de 24 chevaux donne un boost. La transmission est faite aux quatre roues. 8,2 à 7,3 l/100 km pour la consommation. Le GLC 300 4Matic a le même moteur thermique poussé à 258 chevaux.

Le GLC 300 e 4Matic lui, a le même moteur thermique, mais un moteur électrique de 100 kW supplémentaire pour 313 chevaux combinés. Forcément avec une telle fiche technique, le WLTP est ridicule avec 0,8 à 0,6 l/100 km officiellement. Pas de malus pour lui. Le GLC 400 e 4Matic a le moteur thermique en 252 chevaux en plus du moteur électrique. 5,6 secondes pour le 0 à 100 km/h et une conso là aussi entre 0,8 et 0,6 l/100 km...

Côté Diesel, le GLC 200 d 4Matic a un 4 cylindres de 1 993 cm3 qui développe 197 chevaux. Avec l'hybridation légère, la consommation officielle est entre 5,9 et 5,2 l/100 km. Le GLC 300 de 4Matic dispose du même moteur mais avec l'hybridation rechargeable. Là encore la consommation officielle est entre 0,7 et 0,5 l/100 km. Tous les moteurs sont accouplés à une boîte 9G Tronic (9 rapports comme son nom l'indique). Les fiches techniques sont dans la galerie.

Pour résumer

On lit souvent que le premium passe aussi par des motorisations valorisantes à base de 6 et 8 cylindres. Le nouveau Mercedes GLC se contente de 4 cylindres... Alors toujours premium ? Ou bien y a-t-il une distinction entre les marques ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos