par Frederic Papkoff

Mercedes CL, pour le meilleur

Porte drapeau de l'étoile, la Mercedes CL se refait une beauté pour l'été. Pas de changement de nom, et donc de simplification de la gamme Mercedes, au programme. Elle étrenne en revanche le nouveau slogan de la marque "le meilleur sinon rien".

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Porte drapeau de l'étoile, la Mercedes CL se refait une beauté pour l'été. Pas de changement de nom, et donc de simplification de la gamme Mercedes, au programme. Elle étrenne en revanche le nouveau V8 maison, qu'elle accompagne pour l'occasion d'un lot complet d'équipements de sécurité. De quoi lui permettre de rester fidèle au nouveau slogan de la marque "le meilleur sinon rien".

Déjà entrevue voici quelques jours sur le site de Mercedes, la nouvelle CL est donc officiellement dévoilée, à l'occasion du Festival of Speed de Goodwood, c'est plus tendance qu'un banal salon… Contrairement à ce à quoi on pouvait s'attendre après le remplacement de la CLK par la E-Coupé, la CL ne devient pas S-Coupé. Un changement qui, fut-il bénéfique à la cohérence de le gamme, ne se justifiait pas pour un simple lifting. Ce n'est sans doute que partie remise.

C'est la partie avant qui concentre l'essentiel de l'évolution, avec des changements destinés à lui donner un visage plus musclé et moins aquatique. Nouveaux phares pour un regard moins ébahi, capot plus sculpté… Selon les versions, le bouclier est différent, avec un aspect plus dynamique pour la CL500 et plus soft pour la CL600. A l'arrière le bouclier ou les feux sont nouveaux, et ici encore les version V8 et V12 se distinguent par un style différent.

Des versions qui sont également inégales face à l'évolution mécanique. En effet, le CL500 reçoit en primeur le tout nouveau V8 4.7 à double suralimentation. Remplaçant l'ancien V8 5.5 de 388 ch et 530 Nm, le nouveau venu  affiche 435 ch et 700 Nm. Doté de l'injection directe (BlueDIRECT en verbiage local de Stuttgart), il affiche dans le même temps une consommation normalisée en forte baisse. La CL500 réclame désormais 9.5 l/100 km et émet 224 g/km de CO2. Des progrès qui valent aux CL500 et CL500 4Matic l'appellation BlueEfficiency. En revanche, le V12 double turbo de 517 ch de la CL600 n'évolue pas.

A son tour, le coupé CL se dote de tous les équipements apparus ces derniers mois sur la gamme Mercedes. On trouve donc l'a surveillance d'angle mort avec freinage coorectif (active Blind Spot Assist), le maintien dans la file de circulation (Active Lane Keeping Assist), le passage automatique des phares en code / route (Adaptative main beam Assist), la vision de nuit avec reconnaissance des piétons (Night Vision Assist Plus), la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse (Speed Limit Assist), la surveillance de l'attention de conducteur (Attention Assist).

Deux petits nouveaux font leur apparition : Torque Vectoring Brake qui vient freiner la roue arrière intérieure en virage pour améliorer l'agilité, et l'Active Body Control (ABC) avec correction du vent latéral, qui intervient sur les amortisseurs pour corriger l'action du vent latéral sur la trajectoire. En matière de multimédia, la CL reçoit bien entendu à son tour le système les plus huppé du constructeur, avec écran à double angle de vue Split-View, connectivité Bluetooth, USB, cartes SD et prise "Media Interface".

Source : Mercedes

Pour résumer

Porte drapeau de l'étoile, la Mercedes CL se refait une beauté pour l'été. Pas de changement de nom, et donc de simplification de la gamme Mercedes, au programme. Elle étrenne en revanche le nouveau slogan de la marque "le meilleur sinon rien".

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.