par Pierre-Laurent Ribault

Mazda et Alfa Romeo, le début d'une histoire ?

Si l'annonce du développement et de la production conjointe par Mazda et Alfa Romeo du prochain roadster des deux acteurs avait été une surprise, les signes se multiplient désormais qui pointent vers un rapprochement plus large entre Mazda et le groupe Fiat. Dernier exemple en date, la déclaration récente à Auto Express du président de Mazda, Takashi Yamanouchi, qui laisse entendre que le roadster est avant tout un premier pas.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

On a lu ici il y a quelques jours des rumeurs en provenance d'Italie qui lient le développement de la prochaine Punto au constructeur japonais. Le président de Mazda ne confirme pas explicitement mais, parlant du roadster, admet clairement qu'il pourrait y avoir des suites : "Nous voulons d'abord réussir le projet MX-5/Spider, apprendre à mieux nous connaître et voir quelles opportunités sont envisageables". Mazda est à la recherche d'un partenaire depuis le divorce d'avec Ford et le groupe Fiat-Chrysler est à la fois complémentaire et ouvert à la discussion donc on voit mal, sauf si une incompatibilité majeure des cultures d'entreprise était découverte durant les travaux sur le roadster, ce qui pourrait empêcher d'élargir une telle collaboration... D'autant qu'Alfa Romeo est attaché plus solidement dans le giron du groupe italien depuis que le patron de VW à indiqué que le groupe allemand en resterait là pour l'instant dans sa politique de croissance externe.

Pour autant, collaboration ne veut pas dire unification et le Président Yamanouchi prend bien soin de préciser que pour le roadster commun les deux marques garderont leur spécificité : pas de motorisation commune, et un positionnement différent, le spider Alfa Romeo étant prévu pour être plus cher que le MX-5.

Source : Auto Express

Lire également:

Accord Fiat / Mazda pour un roadster commun

La nouvelle Fiat Punto sera-t-elle « Zoom-Zoom » ?

Pour résumer

Si l'annonce du développement et de la production conjointe par Mazda et Alfa Romeo du prochain roadster des deux acteurs avait été une surprise, les signes se multiplient désormais qui pointent vers un rapprochement plus large entre Mazda et le groupe Fiat. Dernier exemple en date, la déclaration récente à Auto Express du président de Mazda, Takashi Yamanouchi, qui laisse entendre que le roadster est avant tout un premier pas.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.