par Elisabeth Studer

Maserati suspend à nouveau la production du Levante

Nouvelle déconvenue pour Fiat Chrysler. Le groupe est une nouvelle fois contraint de suspendre la production du Maserati Levante. Au cours des deux derniers mois, il avait d'ores et déjà dû se résoudre à annoncer des mesures de ce type pour le Levante mais également  pour les Alfa Romeo Stelvio et Giulia.  Raisons avancées : une nouvelle réglementation sur les importations de voitures en Chine.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Nouvelle déconvenue pour Fiat Chrysler. Le groupe est une nouvelle fois contraint de suspendre la production du Maserati Levante. Au cours des deux derniers mois, il avait d'ores et déjà dû se résoudre à annoncer des mesures de ce type pour le Levante mais également  pour les Alfa Romeo Stelvio et Giulia.  Raisons avancées : une nouvelle réglementation sur les importations de voitures en Chine.

FCA a donc suspendu de nouveau pour une durée de neuf jours (du 22 novembre au 7 décembre), la production du Maserati Levante, sur le site de Mirafiori, à Turin. Ces mesures s'ajoutent à celles de même type déjà annoncées au cours des deux derniers mois pour le Levante, mais également pour les Alfa Romeo Stelvio et Giulia. 

Des fermetures de ligne de production déjà annoncées en octobre

En octobre, le groupe FCA avait d'ores et déjà annoncé que la ligne de production du SUV Maserati  serait fermée pendant deux semaines entre octobre et novembre. Ajoutant que la cadence de production des Giulia et Stelvio serait réduite durant le mois d’octobre. La production de ces modèles, dans l’usine de Cassino, dans le centre de l’Italie, a du en effet être réduite de 300 à 265 unités. Cette réduction est consécutive à la mise à l’arrêt de la ligne de production durant quatre vendredis consécutifs.

FCA impacté par de nouvelles règles chinoises sur l'importation ?

En octobre dernier, le constructeur avait fait savoir qu'une nouvelle réglementation concernant les importations de voitures en Chine avait fortement grevé les livraisons destinées à ce marché. Perturbant ainsi le fonctionnement des usines italiennes d’Alfa Romeo et Maserati. C'est en tout cas l'argument mis en avant par FCA devant les syndicats du site.

Une nouvelle législation réglant le rapport entre concessionnaires et groupes automobiles a en effet conduit à une chute vertigineuse des ventes de ces modèles en Chine.

Cette nouvelle réglementation interdit notamment aux constructeurs d’imposer des quotas de stock aux concessionnaires. Selon les chiffres publiés par l’organisme de statistiques JATO, Alfa Romeo n’aurait livré que 227 Stelvio en Chine en août dernier, après la mise en place de cette législation, contre plus de 2.600 en juillet dernier.

L'argument chinois remis en cause

Si FCA s'estime victime des nouvelles règles d'importation en Chine, il ne semble toutefois pas convaincre tout le monde. Federico Bellono, le secrétaire général régional de la Fédération des travailleurs de la métallurgie (FIOM) de Turin est pour le moins sceptique. Selon lui, ces interruptions pourraient l'arbre qui cache la forêt de problèmes beaucoup plus importants. Il n'est pas tout à fait convaincu qu'il s'agisse d'une situation temporaire due au marché chinois. Les mesures auraient pu être prises suite à une baisse structurelle des volumes.

Interrogé sur le sujet, Sergio Marchionne, l'administrateur délégué de FCA s'est voulu quant à lui rassurant, assurant qu'il n'existait "pas de problèmes structurels en Chine".

2016 : quand les Chinois se ruaient sur le Levante

Rappelons qu'en mars 2016, Maserati avait remporté un vif succès en Chine à travers le Levante. La marque au trident avait alors mis en vente son premier SUV, sur la plate-forme Tmall à un prix d'environ un million de yuans (137 500 euros).

Une somme rondelette qui n'avait néanmpoins pas refroidi l'élan des adeptes chinois des sportives italiennes. Les cent premières voitures mises en vente avaient alors été réservées en seulement 18 secondes ! A la plus grande joie voire surprise du constructeur lui-même. Selon Wang Licheng, le responsable du département automobile de Tmall, 73 % des clients chinois en ligne sont des jeunes nés dans les années 80 ou 90.

Sources : FCA, Automotive News, Moniteur.be

Crédit Illustration : Maserati

Pour résumer

Nouvelle déconvenue pour Fiat Chrysler. Le groupe est une nouvelle fois contraint de suspendre la production du Maserati Levante. Au cours des deux derniers mois, il avait d'ores et déjà dû se résoudre à annoncer des mesures de ce type pour le Levante mais également  pour les Alfa Romeo Stelvio et Giulia.  Raisons avancées : une nouvelle réglementation sur les importations de voitures en Chine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.