par La rédaction

Marchionne prêt à arrêter la production de voitures populaires en Italie

Le PDG de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), Sergio Marchionne serait sur le point de transformer radicalement l’industrie automobile italienne avec l’abandon de la production de masse.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Avec l’arrêt des Fiat Punto et MiTo, les usines historiques de Turin et de Naples seraient transformées pour produire des SUVs Jeep et Maserati tandis que la production de la Panda serait transférée en Pologne.

Selon des personnes proches du dossier, cette réorganisation historique viserait à faire passer l’industrie automobile italienne des voitures populaires aux voitures premiums, à augmenter les ventes de Jeep et à passer du diesel à l’hybride.

La décision finale n’aurait toujours pas été prise et quelques détails pourraient être changés avant la présentation du prochain plan produit qui aura lieu le 1er juin. Sergio Marchionne ne verrait pas de future pour la production de voitures populaires en Europe selon des proches du dossier. Pour le PDG de FCA, les évolutions attendues au cours de la prochaine décennie, conduite autonome, autopartage, mèneront à un manque d’intérêt pour les voitures populaires en Europe.

Le futur plan de FCA, centrée sur l’expansion de Jeep, marquerait également la fin des motorisations diesel sur les modèles populaires. Ces derniers seront équipés de motorisations hybrides selon d’autres sources. Comme déjà évoqué, la gamme Fiat sera réduite en Europe à deux modèles, 500 et Panda.

En remplaçant la production des modèles populaires par des SUVs, Sergio souhaiterait reproduire le succès américain. Le PDG avait annoncé il y a deux ans la fin des Dodge Dart Chrsyler 200 au profit de Jeep et de Ram. Cette décision, décriée à son annonce, semble avoir porté ses fruits puisque FCA a désormais des marges bénéficiaires supérieures à celles de Ford et prévoit de dépasser General Motors courant 2019.

Pour résumer

Le PDG de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), Sergio Marchionne serait sur le point de transformer radicalement l’industrie automobile italienne avec l’abandon de la production de masse.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.