par Frederic Papkoff

Marché russe en janvier

Grâce à la poursuite des primes gouvernementales, le marché  russe commence 2011 comme il a achevé 2010, avec une forte hausse. Certains constructeurs doublent leurs ventes par rapport à l'année passée.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Grâce à la poursuite des primes gouvernementales, le marché  russe commence 2011 comme il a achevé 2010, avec une forte hausse. Certains constructeurs doublent leurs ventes par rapport à l'année passée.

Avec 72% de hausse, le marché russe débute l'année en fanfare, poussé par la poursuite des primes gouvernementales. Ce sont ainsi 127.564 véhicules particuliers et utilitaires qui ont trouvé preneur.

On notera en particulier la jolie hausse de Lada (+105% à 35.540), de Renault (+115% à 7.810), Nissan (+147% à 6.850), Mitsubishi (+179% à 3.214), Opel (+110% à 3.045). ou Citroën (+209% à 1.339) Quelques spectaculaires hausses sont à signaler, sur des volumes moins élevés il est vrai : IZH avec son étonnant +12458% passant d'un an sur l'autre de 12 à 1.507 véhicules, +45% pour Lifan (814 ventes) ou encore 274% pour GreatWall (348 ventes).

Quelques perdants, comme Hyundai, qui malgré la nouvelle Solaris ne progresse que de 5%, Subaru qui perd 10% ou Honda qui recule de 50%.

En termes de parts de marché, le grand gagnant du mois semble être l'ensemble constitué de Renault, Lada et Nissan, puisque les trois marques surperforment le niveau du marché, tandis qu'Infiniti l'égale. Au bilan, les quatre marques gagnent ensemble plus de 7 points pour venir à proximité des 40% de pénétration. Toyota et Volkswagen gagnent pour leur part plus d'un quart de point, tandis que Hyundai-Kia ou GM cèdent du terrain.

Pour résumer

Grâce à la poursuite des primes gouvernementales, le marché  russe commence 2011 comme il a achevé 2010, avec une forte hausse. Certains constructeurs doublent leurs ventes par rapport à l'année passée.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.