par La rédaction

Marché japonais en février : - 32,4 %

Confirmation après le marché japonais poursuit sa longue descente par rapport à l'an dernier et période similaire. Lors du dernier mois de février, selon l'Association japonaise des constructeurs automobiles, le repli a atteint 32,4 % vis à vis de février 2008. Il s'agit concrètement du septième mois orienté à la baisse sur le sol nippon.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Confirmation après le dernier mois de janvier : la vente de véhicules sur le marché japonais poursuit sa longue descente par rapport à l'an dernier et période similaire. Lors du dernier mois de février, selon l'Association japonaise des constructeurs automobiles, le repli a atteint 32,4 % vis à vis de février 2008. Il s'agit concrètement du septième mois orienté à la baisse sur le sol nippon.

2009 s'annonce sans surprises pire que 2008. Déjà l'an passé avec la vente de 3,2 millions de véhicules le marché japonais enregistrait son pire résultat (- 6,5 % par rapport à 2007) depuis 1974. Les deux premiers mois de cet exercice confirment et amplifient cette chute.

Janvier 2009 s'était bouclé en recul de 27,9 %. Février clôt à - 32,4 % (hors kei) à 218 212 unités soit le mois de février le plus bas depuis 35 ans. Hors mini véhicules justement, la chute atteint 32,2 % à 194 236 unités quand celles des poids-louds et autobus reculent respectivement de 35,2 % et 3,7 %. La vente des keis a chuté de 9,8 %.

Aucun chiffre n'a été communiqué sur les marques étrangères. Au contraire les chiffres des constructeurs locaux démontrent l'étendue de la baisse. Dans l'ordre des replis les plus importants, Lexus dévisse de 60,1 %, Mitsubishi de 52 % quand Mazda, Nissan, Toyota et Honda reculent respectivement de 37,8 %, 33,5 %, 28 % et 25,5 % (pas d'indications sur le nombre d'unités). Après avoir de manière drastique diminué leurs niveaux de production ou taillé massivement dans leurs effectifs, les constructeurs japonais affrontent une crise sans précédents.

"La crise économique se traduit par une inquiétude massive chez les consommateurs. Ils craignent pour l'avenir, leur emploi et se montrent extrêment prudents dans leur dépense. Le secteur automobile est logiquement touché surtout quand on sait que le marché est proche de la saturation et que les Japonais montrent de moins en moins d'intérêt pour l'automobile", commente Mamoru Kato, analyste du secteur chez Tokai Tokyo Research Center.

A lire également. Ventes au Japon en janvier : - 27,9 % et Marché japonais en décembre : - 22,3 %.

Source : JADA et Reuters.

Pour résumer

Confirmation après le marché japonais poursuit sa longue descente par rapport à l'an dernier et période similaire. Lors du dernier mois de février, selon l'Association japonaise des constructeurs automobiles, le repli a atteint 32,4 % vis à vis de février 2008. Il s'agit concrètement du septième mois orienté à la baisse sur le sol nippon.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.