par La rédaction

Marché français en avril : +1,9 %

Doucement mais sûrement, la baisse de la prime à la casse (tout comme les livraisons des commandes passées avant le 1er janvier) commence à marquer le marché français. Après une hausse de 12,8 % en mars, le marché français des voitures particulières neuves est en légère hausse de 1,9 % avec un même nombre de jours ouvrables par rapport à avril 2009 (21 jours en avril 2010 comme en 2009), indique le CCFA. Les performances françaises sont contrastées alors que chez les étrangers, hormis BMW, Opel et Nissan, tous les constructeurs affichent un bilan défavorable. On voit même que le leader européen VW (l'ensemble des marques) peine grandement alors que Toyota dévisse de 37,5 %.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Doucement mais sûrement, la baisse de la prime à la casse (tout comme les livraisons des commandes passées avant le 1er janvier) commence à marquer le marché français. Après une progression de 17,8 % en février, une hausse de 12,8 % en mars, le marché français des voitures particulières neuves est en légère hausse de 1,9 % avec un même nombre de jours ouvrables par rapport à avril 2009 (21 jours en avril 2010 comme en 2009), indique le CCFA. Les performances françaises sont contrastées alors que chez les étrangers, hormis BMW, Opel et Nissan, tous les constructeurs affichent un bilan défavorable. On voit même que le leader européen VW (l'ensemble des marques) peine grandement alors que Toyota dévisse de 37,5 %.

Avec 190 986 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves a augmenté en avril de 1,9 % avec un même nombre de jours ouvrables, par rapport au même mois de l'année 2009, selon les chiffres provisoires publiés aujourd'hui par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Concernant les constructeurs français, Peugeot tire l'ensemble vers le haut en progressant de 24 % devant Renault en hausse de 9 % alors que Citroën traine et recule de 8,6 %. Au final pour avril, les trois marques françaises représentent 107 060 immatriculations soit une part de marché de 56,1 % en hausse de 8 %.

Quid des marques étrangères ? On note quatre hausse seulement. Il s'agit par ordre alphabétique de BMW (le groupe) à 24,1 % (+ 35 % pour la marque), Dacia à plus de 100 %, Nissan de 49,2 % et Opel de 44 %. Le groupe VW prend l'eau dans son ensemble alors que Toyota/Lexus plonge de 37,5 %.

Depuis le début de l'année, 785 706 immatriculations ont été enregistrées, soit une hausse de 12,9% avec un même nombre de jours ouvrables par rapport à la même période de 2009 (84 jours de janvier à avril 2010 comme en 2009). Sans surprise, le bilan de mai devrait logiquement être marqué par un repli. A suivre. Tous les chiffres sont à lire en cliquant sur ce lien.

A lire également. Marché français en février : + 17,8 % et Marché français en mars : + 12,8 %.

Source : CCFA.

Pour résumer

Doucement mais sûrement, la baisse de la prime à la casse (tout comme les livraisons des commandes passées avant le 1er janvier) commence à marquer le marché français. Après une hausse de 12,8 % en mars, le marché français des voitures particulières neuves est en légère hausse de 1,9 % avec un même nombre de jours ouvrables par rapport à avril 2009 (21 jours en avril 2010 comme en 2009), indique le CCFA. Les performances françaises sont contrastées alors que chez les étrangers, hormis BMW, Opel et Nissan, tous les constructeurs affichent un bilan défavorable. On voit même que le leader européen VW (l'ensemble des marques) peine grandement alors que Toyota dévisse de 37,5 %.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.