Lancer le diaporama
Los Angeles 2018 : Kia Soul 1
+30
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Los Angeles 2018 : Kia Soul

Entrant dans sa troisième génération, le Kia Soul continue à miser sur sa personnalité pour conserver une place en vue sur le segment disputé des petits crossovers. Il met l'accent sur sa déclinaison sportive, et en Europe sur sa motorisation électrique pour sortir du lot.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Arrivé en 2009, la Kia Soul peut se targuer d'avoir été l'un des tous premiers petits crossovers sur le segment des citadines. Son style particulier lui a surtout apporté le succès en Amérique du Nord, plus qu'en Europe. La troisième génération ne change pas l'allure générale, mais fait évoluer l'avant et l'arrière avec plus de personnalité. L'avant joue sur le thème des phares en double étage à la mode. Le bandeau supérieur très fin est bien le bloc optique principal. Du moins dans la version avec phares LED. Dans ce cas, la zone inférieure accueille antibrouillards. Au final, la calandre principale se retrouve en partie basse, et intègre le "Tiger nose", signature de la marque.

A l'arrière, les feux sont aussi au centre de l'attention. Car si l'idée d'une zone émaillée étendue vers le bas avec un insert ton caisse a été conservée, les optiques verticales s'étirent désormais sur le haut et sur le bas du hayon, formant un anneau presque complet. Sur les flancs, le Kia Soul gagne un petit insert décoratif sur la custode, qui donne un effet de pavillon flottant complet, et facilitera la présence d'un toit bicolore. A ce chapitre, le petit crossover coréen se passe pour le moment de toit panoramique. Les dimensions n'évoluent guère puisqu'il prend 5,6 cm en longueur (4196 mm), dont 3 sur l'empattement (2601). Mais largeur comme hauteur sont inchangées (1801 et 1600 mm).

Le Soul met le son

Dans son ensemble, la planche de bord du Kia Soul ne respire pas une modernité exacerbée, malgré la présence d'un grand écran de 10,25 pouces au centre. Mais on notera l'intégration originale des tweeters en façade de la planche aux côtés des aérateurs latéraux. C'est que le Soul mise sur la musique en proposant en particulier un système Harmann Kardon de 640W avec 10 haut-parleurs. En prime, l'éclairage d'ambiance se coordonne à la musique avec ses ambiances "Hey! Yo!", "Party Time", "Traveling", "Romance", "Midnight City" et "Café". Et cet éclairage est plutôt bien intégré dans le décor des portes. L'instrumentation classique est associée à un affichage tête haute sur lame transparente. Il faut aussi le plein d'aides à la conduite : régulateur de vitesse adaptatif, aide au maintien de file, surveillance d'angle mort, surveillance de l'attention du conducteur, alerte de mouvement à l'arrière en manœuvre, détection de risque de collision frontale avec reconnaissance des piétons...

X-Line, ou GT-Line

Le catalogue des versions comprend en particulier les X-Line ou GT-Line. La première vient nous proposer un Soul qui renforce son côté crossover avec protections de bas de caisse et de passages de roues et des barres de toit. La GT-Line renforce au contraire le côté sportif avec des boucliers spécifiques, et un échappement central à l'arrière...

Tous les modèles se dotent du 4 cylindres 2.0 de 147 ch avec boîte manuelle 6 rapports, ou à variation continue CVT. Le Soul GT-Line peut en revanche opter en option pour un 1.6 Turbo de 201 ch associé à une boîte à double-embrayage à 7 rapports.

Electrique seulement en Europe

Ce chapitre des motorisations, et de l'aspect, sera beaucoup plus simple en Europe. Oubliez X-Line, GT-Line, 2.0, 1.6 Turbo. Sur notre continent, seul le nouveau Kia Soul EV devrait être proposé. Il constituera pour le moment l'offre d'entrée en matière de véhicule électrique chez Kia. Enfin, accès est une façon de parler, puisqu'il reprend les composants du e-Niro. Donc avec un moteur de 150 kW / 204 ch / 395 Nm, et une batterie de 64 kWh.

La batterie de 39,2 kWh du e-Niro n'est pour le moment pas annoncée, alors que seules les caractéristiques du Soul EV américain sont connues. Peut-être pour l'Europe pour faire baisser le prix ? Il n'y a pas de raison qu'il en soit autrement puisque cette batterie existe. A moins que Kia ne cherche à maintenir le Soul sur une niche comme modèle plus élitiste.

Doté d'un chargeur embarqué 7,2 kW, le Soul EV propose une prise Combo CCS à l'avant. De quoi aussi charger en courant continu jusqu'à 100 kW. L'autonomie n'est pas encore annoncée, mais devrait être proche de celle du e-Niro, qui annonce rappelons le 485 km en cycle WLTP. 500 pour le Soul ?

Pour résumer

Entrant dans sa troisième génération, le Kia Soul continue à miser sur sa personnalité pour conserver une place en vue sur le segment disputé des petits crossovers. Il met l'accent sur sa déclinaison sportive, et en Europe sur sa motorisation électrique pour sortir du lot.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos