par Joest Jonathan Ouaknine

London Taxi : la production redémarre

Vince Cable, secrétaire du commerce britannique, pose fièrement avec un "black cab". Il vient alors de le "black cab" est marginalisé.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Vince Cable, secrétaire du commerce britannique, pose fièrement avec un "black cab". Il vient alors de rouvrir la chaine de montage de London Taxi, en compagnie de Li Shu Fu, fondateur de Geely.Pour rappel, fin 2012, le constructeur est placé en redressement judiciaire. Victime de défauts de finition et d'une concurrence acharnée, le "black cab" est marginalisé.

En février 2013, Geely -déjà actionnaire- fait une offre de reprise. Il ne conserve que 70 des 167 employés et écoule les invendus. Après quelques travaux, la chaine de Coventry repart en septembre et elle produit 10 taxis par jour, 5 jours sur 7.

La production de septembre est déjà vendue. Geely souhaiterait produire 2 000 véhicules en 2014, dont près de la moitié seraient exportés au Moyen-orient. De plus, il compte rembaucher pour revenir à 170 employés à Coventry.

De plus, le constructeur chinois parle d'investir 150 millions de livres (178 millions d'euros) sur 5 ans, afin de faire évoluer le véhicule (notamment pour le rendre plus propre) et d'ouvrir un second site de production.

Source :

London Taxi Company

A lire également :

La production du taxi londonien redémarre

Les célèbres Black Cabs de Londres en danger?

Le producteur des taxis londoniens rachetés par Geely

Pour résumer

Vince Cable, secrétaire du commerce britannique, pose fièrement avec un "black cab". Il vient alors de le "black cab" est marginalisé.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.