par Pierre-Laurent Ribault

Le rotatif Mazda en bout de course

Le retour de la Mazda 787B et de son quadrirotor chantant au Mans en juin dernier pourrait bien être, avec le recul, le chant du cygne de cette technologie chez le dernier constructeur à la soutenir. Malgré les rumeurs sporadiques de retour de la RX-7, il semble bien que les actions du rotatif soient nettement à la baisse chez Mazda.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Le retour de la Mazda 787B et de son quadrirotor chantant au Mans en juin dernier pourrait bien être, avec le recul, le chant du cygne de cette technologie chez le dernier constructeur à la soutenir. Malgré les rumeurs sporadiques de retour de la RX-7, il semble bien que les actions du rotatif soient nettement à la baisse chez Mazda.

L’homme en charge des systèmes de propulsion de la marque Kiyoshi Fujiwara a récemment expliqué à Wards Auto que les projets en cours sur la prochaine génération du rotatif maison Renesis sont actuellement suspendus et font l’objet d’un intense débat interne. Les conditions économiques étant ce qu’elles sont, le rotatif n’est plus vu comme une priorité d’autant qu’il est peu adapté aux tendances des moteurs actuels: forte consommation de carburant, émissions élevées, fiabilisation coûteuse et réussite commerciale mitigée de l’unique modèle de la gamme encore équipé, la RX-8, qui devrait partir en retraite à la fin de cette année.

La décision fatidique n’est cependant pas encore gravée dans le marbre. Les supporters du Renesis ont deux atouts dans leur manche: d’une part l’identité de Mazda, qui a persévéré là où les autres ont abandonné, est fortement et positivement associée à la technologie du rotatif Wankel, et d’autre part il existe une application où le rotatif pourrait retrouver un nouvel élan, celui des moteurs auxiliaires jouant le rôle de générateur dans l’architecture hybride série. L’encombrement minimal et le bon rendement qui peut être obtenu dans ces conditions particulières de régime stabilisé deviennent alors des atouts vis-à-vis d’un moteur classique.

Mais la clé de la survie du rotatif est avant tout une question de moyens, et ceux-ci viendront, ou pas, du succès commercial de la technologie SkyActiv que Mazda est en train de déployer au travers de sa gamme. Fans du rotatif, il s’agit maintenant de faire un triomphe au nouveau 4 cylindres de la marque d’Hiroshima si vous voulez retrouver votre bien-aimé multirotors un jour.

Source : Wards Auto

Lire également:

Mazda SkyActiv : l’atmosphérique mieux que le down-sizing?

Pour résumer

Le retour de la Mazda 787B et de son quadrirotor chantant au Mans en juin dernier pourrait bien être, avec le recul, le chant du cygne de cette technologie chez le dernier constructeur à la soutenir. Malgré les rumeurs sporadiques de retour de la RX-7, il semble bien que les actions du rotatif soient nettement à la baisse chez Mazda.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.