par Thibaut Emme

Le marché automobile d'occasion plonge de près de 20%

Après des mois et des mois de recul du marché du véhicule neuf, le marché de l'occasion qui faisait de la résistance et lui-aussi entré en contraction. Au mois de juillet, c'est une baisse de 19,5% selon AAA Data et journalauto.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le marché de l'occasion a vu un échange de 425 439 véhicules particuliers en juillet 2022. C'est donc 19,5% de moins que juillet 2021. Surtout, sur les sept premiers mois de 2022, le recul est de 13,4% avec seulement 3,2 millions de transactions. Le marché de l'occasion a mis du temps, mais il rejoint le marché du neuf dans le marasme.

Selon les chiffres, Renault est en replis de 20,2% à 80 272 VO en juillet. Peugeot recule de 21,9% à 73 979 unités le mois dernier. Citroën baisse de 21,1% à 44 945 véhicules échangés. DS baisse moins, 14,8%, mais dans un volume très modeste en absolu de 5 203 véhicules.

Et comme pour le marché du neuf, tous les constructeurs sont touchés comme Volkswagen à -18,4% (34 104 unités). Toyota ne fait pas mieux avec -18,5% (13 386 unités). Ford recule de 23,6%, Opel de 26,3%, Fiat de 25,1% ou même Nissan de 27,5%.

Ce marché de l'occasion est de façon cocasse le reflet de celui du véhicule neuf. En effet, tout comme pour les VN, Hyundai ne recule que de 0,6% sur les sept premiers mois de 2022. Toyota est un peu moins performant avec un recul de 3,7% toujours depuis le début de l'année 2022.

Notre avis, par leblogauto.com

L'occasion était le refuge de beaucoup de concessions qui ne pouvaient plus écouler de véhicules neufs, faute de véhicule à vendre sur fond de pénurie de semi-conducteurs. Pour les acheteurs, ce marché permettait aussi de changer de véhicule sans attendre la livraison sur plusieurs mois.

Désormais, le marché est sans doute plombé par les incertitudes économiques et l'inflation galopante. Les Français vont alors préférer conserver leur véhicule actuel et garder de l'argent pour l'hiver et l'énergie dont le prix va flamber. Cela devrait aussi contribuer à un atterrissage des prix de l'occasion qui ont eu tendance à grimper avec la demande plus forte sur 2021.

Avec tout cela, l'âge moyen du parc automobile français devrait continuer de croître fortement.

Pour résumer

Le marché de l'occasion plonge en suivant plusieurs mois après le marché du neuf. En juillet 2022, c'est un recul de près de 20% alors que la demande en véhicules semblait forte jusqu'à présent.

L'incertitude économique plombe vraisemblablement ce marché et devrait fragiliser un peu plus les vendeurs et concessionnaires automobiles.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.