par Frederic Papkoff

L'avis de Bruxelles sur le cas Opel

Le feuilleton Opel, dont la conclusion Bruxelles va plus loin en affirmant que GM devrait être autorisé à revoir sa position...

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le feuilleton Opel, dont la conclusion semble repoussée de semaine en semaine, fait l'objet d'un nouveau rebondissement, avec l'avis émis par la commission Européenne. Selon elle, les conditions de la vente sont contraires au droit de la concurrence. Bruxelles va plus loin en affirmant que GM devrait être autorisé à revoir sa position...

Tout accord de cession apte à modifier l'état de la concurrence, ainsi que toute aide d'un gouvernement, doit obtenir l'aval de la commission Européenne. Dans le cas de la vente d'Opel à Magna et Sberbank, on peut déjà affirmer que c'est mal parti en l'état. En effet, la commission a indiqué que le fait de lier une aide gouvernementale au choix d'un repreneur particulier était contraire à toute règle de concurrence

La commission de Bruxelles affirme que tout le processus de choix du repreneur devrait être revu, afin de laisser GM et Opel choisir librement le meilleur repreneur, sans avoir à prendre en compte le fiat que les aides seront ou non versées selon le choix...

Neelie Kroes, commissaire à la concurrence, à écrit au Ministre Allemand des Finances Karl Theodor Zu Guttenberg pour lui faire part de ses doutes quant au respect des règles...

A croire que toute cette affaire va s'achever sur un statu-quo, Opel restant finalement entre les mains de GM...

Pour résumer

Le feuilleton Opel, dont la conclusion Bruxelles va plus loin en affirmant que GM devrait être autorisé à revoir sa position...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.