par La rédaction

L’acquisition des 34 % de Mitsubishi par Nissan approuvée par l’UE

La semaine dernière, la commission européenne a autorisé l’acquisition de Mitsubishi par Nissan. Le rachat des 34 % de Mitsubishi par Nissan est donc finalisé puisque l’accord de la commission européenne était le dernier obstacle. Les deux parties signeront l’accord de rachat d’ici deux semaines.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

En mai dernier, Nissan avait annoncé vouloir prendre acquérir 34 % du capital de son compatriote en grandes difficultés après la révélation des tests falsifiés. La transaction représentait alors 2,2 milliards de dollars. La commission européenne a estimé que les recoupements d’activités entre Mitsubishi et Nissan sont modestes et que la concurrence reste importante.

Les 34 % rachetés incluent un bloc de contrôle qui devrait permettre à Nissan de nettoyer les écuries de Mitsubishi, tâche à laquelle les dirigeants de ce dernier ont toujours échoué. Mitsubishi a été autorisé de remettre à la vente huit des douze modèles dont la commercialisation a été suspendue à la suite des scandales des tests falsifiés.

Nissan et Mitsubishi devraient intensifier leur collaboration. En octobre 2015, les deux constructeurs avaient signé un accord pour poursuivre le développement de la prochaine génération des « Kei Cars » au sein de leur coentreprise NMKV. L’accord prévoyait également la conception d’un nouveau modèle électrique. Par ailleurs, Carlos Ghosn a évoqué un partage de plateforme entre les pick-up des deux marques.

Source : Bloomberg

Source photo : Nissan

Pour résumer

La semaine dernière, la commission européenne a autorisé l’acquisition de Mitsubishi par Nissan. Le rachat des 34 % de Mitsubishi par Nissan est donc finalisé puisque l’accord de la commission européenne était le dernier obstacle. Les deux parties signeront l’accord de rachat d’ici deux semaines.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.