par Joest Jonathan Ouaknine

La Tata Nano s'exporte au Bengladesh

le Népal, c'est au tour du Bangladesh d'accueillir la micro-citadine.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La Nano a du mal à percer en Inde. Les ventes connurent un léger mieux au printemps, puis le soufflé retomba aussi vite. Bilan: 2 936 ventes en septembre et beaucoup d'invendus en concessions. Le constructeur Indien essaye de l'exporter: après le Sri Lanka et le Népal, c'est au tour du Bangladesh d'accueillir la micro-citadine.

Elle arrivera en concession samedi. Abdul Matlub Ahmad, pdg de Nitol, l'importateur, espère 3 000 ventes d'ici la fin de l'année.

Le gros frein, c'est que le pays impose une surtaxe de 132% sur les voitures importées. D'où un tarif de 599 000 taka (5 700€.)

Néanmoins, Nitol assemble déjà des autocars pour Tata. Il compte donc, à terme, assembler aussi des Nano et esquiver ainsi la surtaxe.

Source:

The Economic Times

Crédit photo: Nitol

A lire également:

La Tata Nano arrive au Népal

La Nano débarque au Sri Lanka

Pour résumer

le Népal, c'est au tour du Bangladesh d'accueillir la micro-citadine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.