par Pierre-Laurent Ribault

La rumeur du week-end : McLaren avec Honda en 2014 ?

Les grandes manoeuvres pour l'arrivée du V6 turbo 1,6l en lieu et place du V8 actuel en 2014 sont entamées, et ce changement de motorisation attise la curiosité des constructeurs qui y voient un moyen de mettre en accord leur discours "vert" et la F1. Parmi ceux-ci, Honda, dont l'histoire en F1 s'est terminée en queue de poisson, avec un goût d'inachevé.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le magazine allemand Auto Motor und Sport se fait l'écho d'une rumeur qui associerait le constructeur japonais, en tant que motoriste, à une écurie McLaren qu'il connaît bien. Cette rumeur sonne vrai sur bien des points. On sait que McLaren cherche à s'éloigner de Mercedes, surtout depuis que le constructeur allemand a racheté la structure de Ross Brawn (ex... Honda Racing, tiens donc), la MP4-12C équipée d'un moteur maison étant un indice de cette envie d'indépendance. Et s'il est un motoriste avec qui McLaren partage de bons souvenirs, c'est bien Honda. De 1988 à 1992, pendant 5 ans, le tandem a obtenu 4 titres de champions du monde et une seconde place, un score miraculeux. De plus, le premier de ces titres, en 1988, a été obtenu avec un...V6 turbo ! C'est la fameuse année parfaite, où Alain Prost et Ayrton Senna se sont partagés 15 victoires en 16 courses.

Ces souvenirs sont vivaces au Japon également, et le président Ito, après avoir décidé le retrait au plus fort de la tempête économique de 2008, a rapidement compris le déficit d'image pour un constructeur considéré comme l'un des grands motoristes. Le changement de réglementation est l'occasion rêvée de s'y remettre sans avoir l'air de s'être trompé, et McLaren est l'écurie idéale, naturelle même, pour accueillir une nouvelle mécanique japonaise.

2014, face aux Williams Renault les McLaren Honda redeviennent blanches à parements rouges avec les Senna Prost de l'époque moderne aux commandes, Hamilton et Button. Avouons que le tableau de l'allure.  De quoi faire revenir Ron Dennis sur le muret des stands ?

Source : Auto Motor Und Sport via Joe Saward

Crédit image : Tamiya

Pour résumer

Les grandes manoeuvres pour l'arrivée du V6 turbo 1,6l en lieu et place du V8 actuel en 2014 sont entamées, et ce changement de motorisation attise la curiosité des constructeurs qui y voient un moyen de mettre en accord leur discours "vert" et la F1. Parmi ceux-ci, Honda, dont l'histoire en F1 s'est terminée en queue de poisson, avec un goût d'inachevé.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.