par Thibaut Emme

La ristourne carburant ne sera pas prolongée

C'est le Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, qui le confirme : l'Etat arrêtera la ristourne carburant comme prévu à la fin de l'année. Mais les conducteurs ne seront pas abandonnés face à des carburants à prix fort.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Interrogé ce jeudi matin sur la radio RTL, Bruno Le Maire a donc confirmé que le gouvernement ne prolongerait pas la remise carburant au-delà du 31 décembre 2022. Pour rappel, cette ristourne de 30 centimes TTC par litre de carburant diminuera à 10 centimes à partir du 1er novembre jusqu'au 31 décembre. Au 1er janvier 2023, ce rabais des taxes cessera.

Vers une aide plus ciblée ?

Mais, le Ministre précise immédiatement : "Si jamais les prix augmentent, je n'exclus pas un soutien pour les automobilistes et à ceux qui n'ont pas d'autres choix que de prendre la voiture pour aller travailler". On retrouve là l'idée qui avait été lancée avant la ristourne d'une aide plus ciblée. Elle pourrait dépendre des revenus et viser à aider les plus pauvres qui n'ont pas d'autre choix que de prendre leur voiture au quotidien.

Ce sont d'ailleurs ces personnes qui sont mises dans de grandes difficultés avec la pénurie partielle de carburant, souvent par la faute de personnes "trop prudentes" qui font des réserves à outrance, sans en avoir le besoin. Les détails d'une telle aide ne sont pas encore divulgués par le Ministère mais pourrait prendre la forme d'un chèque carburant sur le modèle du chèque énergie déjà distribué par l'Etat. Cela pourrait aussi être une "aide transport" dans les entreprises pour les salariés concernés.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

.e Minstre Bruno le Maire confirme sur RTL ce matin que la ristourne de 30 centimes TTC par litre de carburant diminuera bien à 10 centimes au 1er novembre 2022 et disparaitra complètement au 1er janvier 2023.

A la place, une aide plus ciblée sera évaluée pour soutenir ceux qui ne peuvent pas faire autrement que de prendre leur voiture au quotidien.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.