par Frederic Papkoff

La production parée à reprendre chez Saab

Depuis plusieurs mois, silence radio du côté de Trollhättan. Pas de nouvelles de Saab ou de NEVS. A l’approche de l’automne, les choses commencent à bouger et l’usine reprend vie pour préparer un début de production. Seul hic ? Il faut trouver des fournisseurs…

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

L’activité reprend doucement à Trollhättan, et quelques 400 employés sont déjà revenus dans l’usine. Mission ? Préparer la reprise de la production sous la houlette de NEVS. Comme prévu, le premier modèle sera une version légèrement revue de la 9-3, en berline et en cabriolet. Si l’objectif reste de produire une version électrique, ce sont des versions à moteur thermique qui reprendront initialement, histoire de commencer à faire rentrer de l’argent dans les caisses pour poursuivre le développement de la variante électrifiée. Mais aussi d’une nouvelle berline basée sur la plateforme Phoenix…

Principal problème pour reprendre une production complète, trouver des fournisseurs pour les pièces. Car nombre d’entre eux ont mis la clé sous la porte lors de la faillite de Saab, et les autres sont plutôt frileux vis-à-vis de la marque… Mais NEVS ne desespère pas de parvenir à débuter la production avant la fin de l'année. La production de certaines pièces, dont la tôlerie a déjà débuté, par exemple pour alimenter le réseau de pièces détachées via Saab Parts.

Source : Aftonbladet

Pour résumer

Depuis plusieurs mois, silence radio du côté de Trollhättan. Pas de nouvelles de Saab ou de NEVS. A l’approche de l’automne, les choses commencent à bouger et l’usine reprend vie pour préparer un début de production. Seul hic ? Il faut trouver des fournisseurs…

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.