par Frederic Papkoff

La nouvelle Mazda6 en détails

Discrètement dévoilée au salon de Genève aux côtés de la nouvelle génération de Mazda5, l'évolution de la Mazda6 arrive maintenant sur nos routes. C'est le moment de faire le point sur les évolutions et sur la gamme.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Discrètement dévoilée au salon de Genève aux côtés de la nouvelle génération de Mazda5, l'évolution de la Mazda6 arrive maintenant sur nos routes. C'est le moment de faire le point sur les évolutions et sur la gamme.

Concernant le style, la 6 n'évolue pas en profondeur. Pas de chirurgie lourde sur la carrosserie, seuls les éléments légers ont été modifiés : les boucliers. La calandre s'orne d'une barre centrale plus large, noire, sauf sur les versions sport où il ressort en ton caisse. La parte inférieure évolue plus, puisque la grande zone élargissant jusque là le véhicule est remplacé par trois zones bien distinctes, avec des antibrouillards ronds, et non plus rectangulaires et très intégrés. A l'arrière, l'évolution du bouclier est plus discrète, et le dessin des feux joue surtout sur la couleur, avec un nouvel insert chromé et une nouvelle disposition censée élargir visuellement le feu. Pour clore le chapitre carrosserie, deux teintes sont ajoutées au nuancier : Clear Water Blue et Midnight Bronze Mica.

La nouvelle version Sport se distingue par sa calandre, comme précisé plus haut, mais aussi par ses optiques au xénon directionnelles ou ses inserts argentés autour des antibrouillards. Sport ou pas, la Mazda6 profite d'une aérodynamique légèrement revue au niveau de la lèvre inférieure de bouclier ou des déflecteurs de roues.

L'habitacle évolue encore moins, puisque les changements sont limités à des évolutions de couleur et de matériaux, ou encore de sellerie. Les modifications sont en revanche plus importantes pour tout ce qui touche aux systèmes audio et de communication, à commencer par les commandes au volant simplifiées, ainsi qu'une connectivité Bluetooth améliorée.

La gamme comporte trois versions, la France étant privée de la version entrée de gamme. Dès le premier niveau proposé dans notre pays, la Mazda6 se dote de la climatisation régulée, de jantes alliage 16", d'un système audio avec prise auxiliaire et 6HP ou encore du volant cuir et le régulateur de vitesse. Le niveau suivant voit ses jantes passer au 17", le système audio gagner un chargeur 6CD. Les antibrouillards, l'aide au démarrage en côte, les phares et essuie-vitres sont à déclenchement automatique, le rétroviseur intérieur électrochrome et les rétroviseurs extérieurs chauffants et escamotables. La version Sport gagne encore des jantes 18", des phares bi-xénon directionnels, un système audio Bose, un système de surveillance de pression des pneumatiques, une surveillance de l'angle mort, un accès et démarrage mains libres, une alarme, une sellerie partiellement en cuir ainsi que la connectivité Bluetooth pour téléphone ou appareil audio nomade.

Style, équipement, finition… La Mazda6 a aussi revu la partie dynamique, à commencer par les réglages de son châssis : raideur des barres antiroulis, tarage des ressorts, points de fixation...  Le tout à la fois pour une amélioration du comportement, mais aussi du confort. La direction a également été revue, à la fois dans ses composants matériels et dans la partie logicielle de son assistance électrique, afin d'améliorer la stabilité en ligne droite ainsi que le retour d'information au conducteur.

La gamme des mécaniques est elle aussi revue, et simplifiée en ce qui concerne le diesel. En effet, seul le 2.2 MZR-CD subsiste, mais en trois niveaux de puissance : 129, 163 et 180 ch (340, 360 et 400 Nm), tous trois avec une boîte manuelle à 6 rapports. La consommation en cycle mixte est annoncée à 5.2 l/100 km pour la version la moins puissante, et 5.4 pour les deux autres, soit 138 et 142 g/km de CO2 émis.

La gamme de moteurs essence conserve le 1.8 et le 2.5 de l'ancienne version, avec 120 ou 170 ch. En milieu de gamme, c'est le 2.0 DISI à injection directe qui tient la vedette. Il est d'ailleurs le seul à proposer une boîte automatique, à 5 rapports. Consommations annoncées : 6.4, 6.9 et 8 litres pour ces trois moteurs, soit 152, 159 et 186 g/km de CO2. Le 2.0 en version automatique revendique 7.6 l et 176 g/km. Remarquons que la France est privée du moteur 2.5, ainsi que de la carrosserie à 4 portes.

Source : Mazda

Pour résumer

Discrètement dévoilée au salon de Genève aux côtés de la nouvelle génération de Mazda5, l'évolution de la Mazda6 arrive maintenant sur nos routes. C'est le moment de faire le point sur les évolutions et sur la gamme.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.