par Pierre-Laurent Ribault

La Maybach Exelero est à vendre

Ceux qui l'ont vu en vrai ou en image n'ont pas pu l'oublier : ce coupé géant a laissé une impression indélébile lors de sa courte carrière publique. Construite en 2005 par Stola pour le compte de Fulda, le manufacturier de pneumatiques allemand, avec la bénédiction de Maybach, afin de tester un nouveau modèle de pneumatique haute performances, l'Exelero est basée sur la Maybach 57, avec son V12 de 5,9l gavé par deux turbos produisant 700 chevaux.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Ceux qui l'ont vu en vrai ou en image n'ont pas pu l'oublier : ce coupé géant a laissé une impression indélébile lors de sa courte carrière publique. Construite en 2005 par Stola pour le compte de Fulda, le manufacturier de pneumatiques allemand, avec la bénédiction de Maybach, afin de tester un nouveau modèle de pneumatique haute performances, l'Exelero est basée sur la Maybach 57, avec son V12 de 5,9l gavé par deux turbos produisant 700 chevaux.

5,83m, 2,26 tonnes, 700 ch, 351 km/h à Nardo, des chiffres qui retiennent l'attention, mais ce n'est rien à côté du style gothique bouleversifiant de l'engin, une approche vers laquelle Maybach aurait pu s'engager et rafler le marché des supervilains, une catégorie socio-professionnelle qui a des larges moyens mais peine à trouver de quoi se distinguer du financier international ou de l'oligarque ordinaire en matière automobile. Le supervilain veut célébrer le côté sombre de la Force, et l'Exelero était un pas magistral dans la bonne direction.

Hélas, Maybach n'a pas su, ou pas voulu, devenir le fournisseur officiel de Lord Voldemort, Sauron, Lex Luthor et du docteur Evil, et a choisi à la place de courtiser les Marie-Antoinette du Golfe avec un Landaulet blanc tartignole tout droit sorti des écuries du château de Cendrillon. Dommage.

Après avoir fait les délices de la presse auto et peur aux petits enfants lors de quelques concours d'élégance, la fantastique Maybach Exelero refait surface sur le marché de la voiture d'occasion au prix très abordable de 5 millions d'euros. Elle était estimée à 9 millions il y a trois ans. Si vous avez une base secrète et une dent (une canine) contre James Bond et/ou Batman, ou si vous voulez quelque chose pour assortir à votre nouveau manteau en fourrure de chiots dalmatiens, il n'y a pas a hésiter une seconde de plus.

Il est également possible de s'adresser à Stola pour avoir une Phalcon, presque la même auto, mais celle-ci n'aura pas la même aura maléfique que l'Exelero. Ce qui enlève beaucoup de son charme.

Anamera via Motorpasion

Lire également:

Il était une fois Jay-Z et la Maybach Exelero

Maybach Exelero

Pour résumer

Ceux qui l'ont vu en vrai ou en image n'ont pas pu l'oublier : ce coupé géant a laissé une impression indélébile lors de sa courte carrière publique. Construite en 2005 par Stola pour le compte de Fulda, le manufacturier de pneumatiques allemand, avec la bénédiction de Maybach, afin de tester un nouveau modèle de pneumatique haute performances, l'Exelero est basée sur la Maybach 57, avec son V12 de 5,9l gavé par deux turbos produisant 700 chevaux.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.