par Frederic Papkoff

La Kia Venga mutée en Slovaquie

Hyundai ont ces derniers mois fortement modifié leur organisation de production entre les usines Kia et Hyundai, respectivement en Slovaquie et en République Tchèque. L'opération s'achève avec le transfert de la production de la Venga à Zilina.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Kia et Hyundai ont ces derniers mois fortement modifié leur organisation de production entre les usines Kia et Hyundai, respectivement en Slovaquie et en République Tchèque. L'opération s'achève avec le transfert de la production de la Venga à Zilina.

Kia a ouvert son usine de Zilina en Slovaquie en 2005, pour y produire la Cee'd, tandis que Hyundai créait en 2008 l'usine de Nosovice en République Tchèque pour la i30. Dès leurs débuts, les deux constructeurs ont choisi de produire deux véhicules très proches techniquement dans deux usines distinctes à moins de 100 km l'un de l'autre.

Avec les lancements successifs des SUV ix35 et Sportage, ainsi que des monospaces ix20 et Venga, la rationalisation industrielle débutait. Les deux SUV sont en effet assemblés à Zilina, tandis que les deux monospaces le sont à Nosovice. Enfin, étaient, puisque début juillet la réorganisation débute. Le ix35 est rapatrié dans l'usine Hyundai, et depuis cette semaine, le Venga est produit chez Kia en Slovaquie.

Ce choix peut sembler manquer de logique d'un strict point de vue industriel. Mais Hyundai et Kia ont surtout chercher à équilibrer la production des deux sites face à un marché européen encore instable. Ainsi, si par exemple le marché du SUV vient à s'effondrer, les deux usines se partageront l'impact. De quoi mieux l'amortir et préserver au maximum les emplois... Une stratégie assez différente de ce que l'on rencontre habituellement qui cherche à regrouper tant que possible les modèles sur des plateformes identiques sur le même site.

Source : Hyundai / Kia

Pour résumer

Hyundai ont ces derniers mois fortement modifié leur organisation de production entre les usines Kia et Hyundai, respectivement en Slovaquie et en République Tchèque. L'opération s'achève avec le transfert de la production de la Venga à Zilina.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.